Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 12:14
Dans le cadre du cycle de visites « A l’ombre des clochers », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce mardi 16 août, une visite guidée consacrée à « L’église Saint-Grégoire de Saussemesnil et le prieuré de Saint-Martin-à-l'If ».
L’église Saint-Grégoire de Saussemesnil présente une silhouette caractéristique des petits sanctuaires ruraux du Cotentin, avec son plan en croix latine et sa tour de clocher à bâtière, qui émerge parmi les arbres. Plusieurs chapiteaux sculptés et quelques modillons à masques grimaçants attestent l’origine romane de l’édifice, qui fut ensuite augmenté de chapelles et enrichi de plusieurs statues et reliefs dignes d’intérêt. La restauration menée après la dernière guerre a été menée sous la conduite du curé, l’abbé Pierre Lerroussel, qui a confié à son propre père la création de sculptures d’inspiration médiévale, particulièrement variées et expressives. A la suite de l’église, la découverte de l’ancien prieuré Saint-Martin à l'If permettra d’évoquer l’héritage des petits ermitages forestiers qui jalonnaient jadis les immenses forêts du Cotentin.
 
La visite débutera à 15h00
Rendez-vous à l’église de Sauxmesnil.
Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 1,50 € pour les étudiants.
Gratuit pour les moins de 18 ans et les habitants de la commune.
Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin (en semaine).
Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@lecotentin.fr

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 12:04
Dimanche 14 août prochain, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée de « Valognes au siècle des Lumières ».
Le XVIIIe siècle fut pour Valognes une époque particulièrement fastueuse en ce qui concerne la construction de grandes maisons aristocratiques, si nombreuses alors que l’on prétendait jusqu’à Paris qu’ « il n’y a point de ville dans toute la généralité de Caen, où tant de gentilshommes fassent leur demeure ». Ces hôtels particuliers sont l’écrin d’une vie mondaine, où la bonne société du temps rivalise de dépenses et d'intrigues.
La période est également marquée par d’importantes évolutions urbaines et un certain bouillonnement culturel. Tandis que les ingénieurs du roi projettent l’aménagement d’une grande place royale, plusieurs rues sont élargies, des ruisseaux canalisés et un hôpital est construit en remplacement de l’ancien hôtel Dieu. Le séminaire, devenu collège, dispense l’enseignement des « humanités » à ses nombreux élèves. L’on compte ici des personnalités qui marqueront la France de leur empreinte tels les médecins Guillaume Mauquet de la Motte et Félix Vicq d’Azir, ou les ingénieurs Hue de Caligny, et Gabriel Legendre.

 

La convocation des Etats généraux de 1789 et les événements révolutionnaires qui s’en suivent viendront bientôt renverser les équilibres précaires de cette société contrastée, animée d’irréductibles tensions.

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit pour les moins de 18 ans.

RV place du château (côté panneau d’information) à 17h.

Partager cet article
Repost0
1 août 2022 1 01 /08 /août /2022 12:21
Durant cet été 2022, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin et la ville de Saint-Sauveur-le-Vicomte renouvellent l’invitation faite à Valérie Aubert et Cédric Altadill, de la Compagnie l’Aède, pour un nouveau cycle de trois lectures théâtralisées consacrées à l’œuvre littéraire de Jules Barbey d’Aurevilly.
V. Aubert en lecture, cl. D. O. Lamesle 2021
Fort du succès des expériences antérieures nous avons choisi, cet été, de livrer aux auditeurs une création de « L’Ensorcelée », l’un des romans les plus envoûtants du grand écrivain normand, l'un des plus emblématiques également de son immense inspiration littéraire.
Les lectures seront déclinées comme suit :
  • Mercredi 10 août : « La Lande »
  • Mercredi 17 août : « La Passion de Jeanne »
  • Mercredi 24 août : « Sortilèges »
Le drame qui anime le récit de L’Ensorcelée se noue autour de la figure spectrale de l’abbé de la Croix-Jugan, un revenant de la guerre des Chouans dont le visage ravagé garde les terrifiantes séquelles de l’apocalypse révolutionnaire. L’envoûtement de Jeanne le Hardouey entraînera sa perte et l’effondrement du monde qui l’entoure, dans le chaos d’une violence à la fois sourde et fracassante. « Les empâtements rouges du couchant devenu venteux » qui recouvrent la lande viendront ensevelir les êtres, en faisant des paysages du Cotentin l'un des protagonistes du récit.
Ce roman paru en 1854 compte sans conteste parmi les plus grands chefs d’œuvre de la littérature française du XIXe siècle. Nul doute que Valérie Aubert saura accorder le rythme de nos respirations au souffle effaré du récit, en nous invitant à une méditation sur la part irrationnelle du destin qui détermine nos vies.
Le nombre des places étant limité, il convient de réserver dès maintenant auprès du musée de Saint-Sauveur-le-Vicomte (ouvert chaque jour de 13h à 18h, tel. 02 33 41 65 18) ou de la médiathèque Louise Read (tel. 02 33 41 64 03). Les rendez-vous sont fixés à 20h30, dans le jardin de la maison familiale de Jules Barbey d’Aurevilly, qui abrite le musée, 66 rue Bottin-Desylles.
Durée d’environ 1h30, tarif unique de 5 euros.
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2022 5 29 /07 /juillet /2022 15:55
Dans le cadre des visites estivales, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce dimanche 7 août, une visite guidée intitulée « Bricquebec à la Renaissance ».
Surtout connu pour son passé médiéval, Bricquebec fut à la Renaissance la cour la plus brillante, la plus féminine et la plus aristocratique de toute la presqu’île du Cotentin.
Entrée au XVe siècle en possession de Louis d’Estouteville, l’antique seigneurie compte désormais parmi les résidences privilégiées d'un lignage normand particulièrement riche et influent. Le destin de Jean d’Estouteville, qui fut élevé à la cour de Moulins, participa aux guerres d’Italie et séjourna fréquemment dans les châteaux de la Loire, marque le début de cette apogée culturelle. Mais l’histoire de Bricquebec est surtout marquée par l’activité de son épouse, Jacqueline, première dame de compagnie de Catherine de Médicis, puis par sa fille Adrienne, et sa petite fille Marie de Bourbon. Celles-ci résident fréquemment dans leur demeure Cotentine, y menant un train de vie exceptionnel tout en administrant avec compétence les immenses domaines de la baronnie.
Rendez-vous devant l’office de tourisme, sur la place Ste-Anne à 17h00.

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant et personnes sans emploi, Gratuit pour les moins de 18 ans.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2022 5 29 /07 /juillet /2022 15:48
Dans le cadre de son programme estival, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le vendredi 5 août, une visite nocturne théâtralisée du château de Saint-Sauveur-le-Vicomte.
Siège d’une puissante seigneurie établie au temps des premiers ducs de Normandie, le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte fut au cœur des événements militaires de la guerre de Cent ans. Le temps d’une soirée, la forteresse du bouillant chevalier Geoffroy d’Harcourt s’éclaire à la lumière des torches pour une promenade à travers l’histoire. Un acteur costumé agrémentera la visite d'interventions facétieuses. Cette sortie originale et conviviale offrira à chacun une plongée dans le Cotentin médiéval, du temps des ducs et des rois.
Le rendez-vous est fixé à 21h dans la cour du château de St-Sauveur-le-Vicomte.

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2022 3 27 /07 /juillet /2022 17:04
Jeudi 4 août prochain, L'Hôtel-Dieu de Valognes reçoit François Orsini, professeur émérite de littérature comparée des universités, pour une conférence consacrée à l’oeuvre polémique du grand écrivain Jules Barbey d’Aurevilly.
Parfois paradoxale, souvent virulente, la critique de Barbey envers ses adversaires, révèle le visage d’un homme qui faisait fi des modes et des cénacles ; d’un écrivain qui affirmait avec force ses dégoûts comme ses amours.
Durant sa vie, Barbey s’oppose avec véhémence aux deux grands mouvements littéraires de son époque : le Réalisme et le Naturalisme. Ce contempteur acharné de son siècle, qu’il juge « médiocre et vulgaire », ce grand « éreinteur » - c’est ainsi qu’on le qualifiait -, à la fois lucide et passionné, n’a de cesse de clamer sa différence en dardant ses flèches – mieux en vidant son carquois – sur tout ce qui porte atteinte à son propre sens de la beauté et du raffinement. Cette veine critique, ayant donné lieu à l’édition de pas moins de vingt-six volumes, représente une part considérable de son oeuvre.
Comme nous le verrons, Barbey n’est pas tendre envers Gustave Flaubert, Victor Hugo, Emile Zola, Georges Sand... Non par ignorance de leur talent mais pour tout un enchaînement de raisons personnelles, politiques et littéraires que nous tenterons d’exposer. Barbey avait, c’est indéniable, le sens de la formule tranchante, assassine, efficace. Sa critique féroce et engagée vis-à-vis des auteurs de son temps nous a légué des portraits saisissants et quantité d’aphorismes savoureux, de réflexions originales et roboratives.
Cette conférence se tiendra le jeudi 4 août à partir de 20h00 à l’Hôtel-Dieu de Valognes
(rue de l’Hôtel-Dieu).
Durée d’environ 1h, Accès libre et gratuit.

 

 

 

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2022 3 27 /07 /juillet /2022 16:55

Le pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une animation familiale au château de Bricquebec le mercredi 3 août 2022.

Un meurtre atroce a été commis au château de Bricquebec…

Viens tenter d'élucider cette affaire, en famille ou entre amis, dans le cadre historique du château médiéval. Tu découvriras ainsi l'univers de Robert Bertran, dit le "Chevalier au Vert Lion", seigneur des lieux.
 

Réservé aux enfants de 6 à 12 ans accompagnés d’un adulte.

 

Rdv à 15 h devant l’office du tourisme, place Sainte-Anne de Bricquebec.

(durée environ 1h30)

Tarif : 2 €/enfant.

Inscription obligatoire au 02.33.95.01.26 (en semaine)

ou par courriel : pah.clos.cotentin@lecotentin.fr

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2022 3 27 /07 /juillet /2022 16:49

Dans le cadre du cycle des visites nocturnes estivales, le pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce vendredi 29 Juillet, une visite théâtralisée consacrée « aux contes et légendes du bois des Roches de Rocheville ».

Cette sortie nocturne nous conduira à la découverte du site emblématique des Roches, vaste chaos formé d’énormes blocs de grès qui donna son nom à la commune. Il existe en définitive peu de sites du Cotentin qui aient donné lieu à autant de légendes et d’interprétations romantiques. La nature à produit ici des formes si suggestives que l’on y voulut voir un immense temple solaire, et, tandis que fées et lutins y faisaient leur demeure, on y rencontrait aussi une « terrible truie satanique », des loups garous, des sorciers ou encore « l'Homme sans tête » rodant aux carrefours. Au sommet de la « grosse  roche » se trouvait dit-on l'empreinte d'un pas, où les jeunes filles montaient et mettaient leur propre pied, pour obtenir ainsi d'être mariées dans l'année…

 

La visite débutera à 21h00. Rendez-vous à l’église de Rocheville.

Déplacement sur site en véhicule individuel.

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2022 3 27 /07 /juillet /2022 16:44
Ce samedi 30 juillet 2022, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une découverte de la cité romaine d’Alauna, l’ancêtre antique de Valognes.
Fondée sous le règne d’Auguste, Alauna fut durant le Haut Empire l’une des principales agglomérations antiques de l’actuelle Normandie. L’identification récente de son forum et d’un imposant centre cultuel confirme qu’elle tenait rang de capitale de cité du peuple des Unelles. Cette visite donnera lieu à une présentation des vestiges imposants de l’ancien balnéaire et s’achèvera, au terme d’un itinéraire de découverte d’environ 1,5km à la chapelle Notre-Dame de la Victoire, édifiée sur les fondations d’un édifice antique.
Le rendez-vous est fixé à 15h sur place, rue P. de Coubertin
(Aire de stationnement auprès de l’ancienne piscine municipale).
Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit pour les moins de 18 ans.

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:49
Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le mardi 2 août prochain, une visite guidée consacrée à l'église et au château de Crosville-sur-Douve.
La petite église Saint-Gervais et Saint-Protais de Crosville-sur-Douve est demeurée depuis toujours sous le contrôle direct des seigneurs de la paroisse. Servant de mausolée familial, elle a accueilli dans son sol les sépultures de plusieurs générations de châtelains, qui s’y faisaient aussi baptiser,  et en nommaient les curés (le plus souvent parmi les membres de la famille !). Il s'agit d'une construction très simple, à nef unique, coiffé pour tout clocher d’un léger campanile (doublé au XXe siècle par une abominable structure en béton). Ses maçonneries en « arêtes de poisson », où subsistent d'étroites fenêtres préromanes ornées de dessins losangés, évoquent encore les traditions du haut Moyen-âge.
 
Le château de Crosville compte parmi les plus célèbres constructions Renaissance du Cotentin. Il était le "chef" d’une importante seigneurie, dont le domaine s’étendait sur de vastes portions des marais environnants. Il est resté la propriété, depuis le XIe siècle jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, d’une seule et unique famille : les Boudet de Crosville. La succession des membres de ce lignage illustre plusieurs grands chapitres de l’histoire de France, depuis les croisades au siècle des Lumières.
Le château a été édifié dans les premières décennies du XVIIe siècle, sur la base d’un édifice antérieur, datant de la fin du Moyen-âge. La grosse tour d’angle médiévale, conservée comme une relique dans la construction neuve de la Renaissance, témoigne autant de l’ancienneté du lignage que de son attachement aux traditions militaires. L’édifice se signale par la richesse de ses grands salons d’apparat, recouverts de décors peints d’inspiration mythologique, dont le style maniériste semble dérivé du château de Fontainebleau. Le traitement de la façade, percée de grandes fenêtres à meneaux coiffées de frontons triangulaires, offre une expression aboutie de la « seconde Renaissance Cotentinaise » (cf. Y. Nédélec), qui se propage vers 1600 dans les plus belles demeures de la presqu’île.
Cette visite sera l’occasion d’en approfondir la connaissance, en insistant en particulier sur la lecture archéologique du bâti et sur le lien du manoir avec son environnement paysager
 
Le rendez-vous est fixé à 15h00, à l’église de Crosville-sur-Douve.
Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit pour les moins de 18 ans et pour les habitants de la commune.
 
Contact :
Pays d’art et d’histoire
Tél. : 02.33.95.01.26
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact