Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 16:24
Visite guidée, mardi 27 août 2019 : L’église de Taillepied et le château de Beaulieu

La vieille église de Taillepied, anciennement dénommée Saint-Jean-des-Bois, occupe le sommet d'une colline dominant l’ancienne forêt de Saint-Sauveur. Sa position dominante, sans doute héritée d’antécédents païens, lui valut de servir longtemps de repère pour les navigateurs croisant au large du Cotentin. Mystérieux et envoûtant, ce sanctuaire forestier devait inspirer l'écrivain Jules Barbey d'Aurevilly, qui situe sous l'obscurité de son porche la redoutable prophétie dictant l'intrigue de son roman "Un prêtre marié".

 

A la suite de l’église, les visiteurs seront invités à découvrir le château de Beaulieu, dont l’histoire est liée aux grandes concessions forestières effectuées au début du XIXe siècle sur l’ancien domaine royal de Saint-Sauveur-le-Vicomte. Niché à l’orée de bois, sur le flanc d’un relief dominant une riante vallée, cette vaste demeure de plaisance (jadis résidence des familles Mabon de Beaulieu et Frossard de Saugy), est bien représentative des goûts architecturaux de la bourgeoisie aisée de son temps.

 

RV 15h, église de Taillepied

Déplacement au château de Beaulieu par voie pédestre (prévoir un peu de marche à pied !)

 

Tarif : 4€/ adulte

           2 €/ étudiant

Gratuit moins de 18 ans

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 14:15

Vitrail de Léon Zack à l'abbaye bénédictine de Valognes

Cl. Alain Nafilyan. © CRMH Basse-Normandie

 

Au lendemain de la Grande Guerre, l’architecte René Levêque édifie la chapelle de l’Institut Saint Paul à Cherbourg dans un style relevant à la fois de l’éclectisme du XIX° siècle et de l’Art Déco du début du XX° siècle. Les combats de la Seconde Guerre Mondiale, ayant donné lieu dans le département de la Manche à de terribles destructions, le Cotentin voit éclore dans les années qui suivent de très nombreux chantiers d'art sacré. Ainsi la chapelle du Bon Sauveur de Pont L’Abbé-Picauville, due à l’architecte René Levavasseur, qui appartient encore à un style resté proche de l’esthétique de l’entre-deux guerres. A Valognes, Yves Marie Froidevaux restaure la nef de l’église Saint-Malo en béton et le chœur dans le style gothique flamboyant initial. Jacques Prioleau dans une simplicité évangélique reconstruit l’église abbatiale Notre Dame de Protection et Léon Zack signe les compositions abstraites pour l’ensemble des vitraux. De très nombreux vitraux et dalles de verre sont mis en place dans les édifices urbains et ruraux, ainsi le remarquable travail de Marguerite Huré au Ham, ou bien celui de Paul Bony et de sa femme Adeline Hebert-Stevens, dont une exposition retrace l'œuvre, actuellement à l’abbaye de Saint Sauveur le Vicomte.

Rdv jeudi 22 août à 18h30 Hôtel Dieu de Valognes (rue de l’Hôtel Dieu)

intervenant : Bruno CENTORAME

 

Tarif : 4€/ adulte

           2 €/ étudiant

Gratuit moins de 18 ans

Partager cet article
Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 12:02
Visite guidée, dimanche 25 août : « Saint-Sauveur-le-Vicomte avec un guide nommé Jules Barbey d’Aurevilly 

Dans le cadre de son programme de visites estivales, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le dimanche 25 août, une visite sur le thème « Saint-Sauveur-le-Vicomte avec un guide nommé Jules Barbey d’Aurevilly ».

 

Rencontre avec le grand écrivain normand, dans sa ville natale de Saint-Sauveur-le-Vicomte, qui est aussi le lieu de sa dernière demeure. Du cimetière où il repose jusqu'à la maison familiale qui abrite le musée qui lui est consacré, sans oublier son buste par Auguste Rodin, cette promenade permettra aussi bien d’évoquer la vie que l’œuvre littéraire du « Connétable des Lettres ».

 

Le rendez-vous est fixé à 17h , dans la cour du château de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

 

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2 € pour les étudiants et les personnes sans emploi.

Gratuit pour les moins de 18 ans.

 

Pour tous renseignements complémentaires,

Contactez le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin au 02 33 95 01 26

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

(en semaine)

Visite guidée, dimanche 25 août : « Saint-Sauveur-le-Vicomte avec un guide nommé Jules Barbey d’Aurevilly 
Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 18:55
VENDREDI 23 AOÛT : VISITE NOCTURNE THEATRALISEE AU CHÂTEAU DE BRICQUEBEC

Ce vendredi 23 août, le Pays d'art et d'histoire propose une visite nocturne théâtralisée du château de Bricquebec.

 

Fondé aux environs de l'an mil, le château de Bricquebec fut l'une des plus puissantes places fortes du Cotentin médiéval. Il a conservé son haut donjon polygonal et abrite une impressionnante salle seigneuriale d’époque romane. L’ensemble est compris dans une vaste enceinte flanquée de tours et protégé par deux portes fortifiées. C’est dans ce cadre exceptionnellement préservé que s’est écrit, durant plusieurs siècles, le destin des grandes familles qui ont possédé cette seigneurie. Du légendaire scandinave Anslech à Louis d’Estouteville, le vaillant défenseur du Mont-Saint-Michel, ce sont plus de cinq cent ans d’histoire qui nous seront ainsi donnés à découvrir.

 

Eclairée à la torche, cette visite sera également agrémentée par les interventions facétieuses d'un personnage costumé.

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans. Sans réservation prélable.

Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 18:21
Mercredi 21 août, lecture du Théâtre en Partance : « Une Histoire sans nom » de Jûles Barbey d'Aurevilly

Mercredi 21 août, le musée Jules Barbey d’Aurevilly de Saint-Sauveur-le-Vicomte accueille une lecture du Théâtre en Partance consacrée au roman « Une Histoire sans nom » du Connétable des Lettres.

 

Avec pour intervenants Valérie Aubert (lecture) et Cédric Altadill (accompagnement sonore et musical), cette lecture nous conduira à pénétrer l’une des œuvres les plus subtiles et les plus sombres du célèbre auteur des Diaboliques.

 

Son arrivée au château d’Olonde sera pour Lasthénie de Ferjol, accompagnée de sa mère et de sa vieille servante, une descente au tombeau où va bientôt se sceller son destin morbide. Ce roman, œuvre tardive du grand écrivain normand, parue en 1882, est sans doute celui de ses romans où la description des passions névrotiques et son analyse de la psychologie humaines sont les plus finement développées. Sans perdre la sève captivante d’une prose incomparable, Barbey nous guide ici à travers des méandres obscures dont nul lecteur ne sortira indemne.

 

Cette lecture théâtrale aura lieu le mercredi 21 août à partir de 19h00.

Elle se développera en deux temps, avec une entr’acte musicale animée par Cédric Altadill, possibilité d’une petite restauration sur place assurée par la commune

de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

Tarif unique pour la représentation : 5 € (avec la visite des collections du musée)

 

RESERVATION PREALABLE INDISPENSABLE :

Tel. 06.10.02.33.66 / 02 33 41 65 18

 

Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 18:19
Arnold Böcklin, Bouclier avec le visage de Méduse 1897

Arnold Böcklin, Bouclier avec le visage de Méduse 1897

Mardi prochain 20 août, François Orsini, professeur émérite de littérature comparée de l’Université de Lille donnera une conférence publique intitulée « Jules Barbey d’Aurevilly et la beauté méduséenne », objet d’un ouvrage récent de l’auteur, publié aux éditions Le Fanal.

 

Elle visera à souligner combien l’Europe du XIXe siècle s’est éprise de la figure mythologique de Méduse et l’a enrichie de nombreux éléments. Dans le domaine des Arts, l'expression « beauté méduséenne », à laquelle elle a donné naissance, désigne, en ce temps-là une beauté nouvelle, irrégulière, déconcertante dont l'effroi mêle séduction et morbidité. Peintres, poètes, romanciers sont fascinés par le charme délétère de la Gorgone qui devient le symbole de la "femme fatale".

 
Considérée par ailleurs comme celle qui "voit" l'Invisible, Méduse est investie du statut de "créature visionnaire", de "Muse". En analysant en profondeur nombre de personnages de l'oeuvre romanesque de Barbey d'Aurevilly, l'auteur met en lumière ce que l'écrivain normand a apporté d'original à une conception de la beauté qui allait à l'encontre de celle dont les éléments constitutifs sont traditionnellement l'harmonie, la régularité et l'équilibre.

 

Rendez-vous à l’hôtel-Dieu de Valognes à 20h30

Entrée libre et gratuite

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin (en semaine)

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 18:07
Visite guidée : L'église Notre-Dame et le château de la Chesnée à Rauville-la-Bigot

Dans le cadre des visites estivales « A L’ombre des Clochers », le Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin propose, mardi 20 août, une visite guidée de l’église Notre-Dame et du château de la Chesnée à Rauville-la-Bigot .

 

Attestée dès avant l’an mil, l’église Notre-Dame de Rauville-la-Bigot fut donnée en 1042 aux moines bénédictins de Cerisy-la-Forêt par le duc Guillaume le Bâtard, futur conquérant de l'Angleterre. Si plus rien de visible ne subsiste aujourd'hui du sanctuaire primitif, l’édifice actuel conserve quelques vestiges architecturaux d’époque gothique (portail occidental et arc du chœur datant du XIIIe siècle). Dans le courant du XVIe siècle, la tour de clocher placée en façade et la chapelle nord ont été adjointes à la construction, puis, en 1747, la chapelle sud, vouée à la sainte Vierge, a été bâtie par le curé de la paroisse.

 

Cette église abrite plusieurs statues anciennes et un intéressant mobilier liturgique des XVIIe et XIXe siècles. Fait rare, elle possédait jadis une relique de la vraie Croix, ramenée dit-on d’Orient lors des Croisades. Pour des raisons de sécurité, cette relique était conservée au château de la Chesnée "en un cabinet le mieux paré", où elle était jalousement gardée par les propriétaires du lieu, et n’était exposée dans l'église que lors de la fête de la Sainte-Croix. Ce château de la Chesnée est une belle construction Renaissance remaniée au XIXe siècle dans un style Troubadour de bon aloi. Il se trouve implanté dans un vaste parc boisé qui domine au sud le bourg de Rauville. La présentation de ce site remarquable par les guides conférenciers du Pays d’art et d’histoire, permettra d’en mieux comprendre l'histoire et les particularités architecturales.

 

Ange du baldaquin coiffant le tabernacle d'une chapelle secondaire

  

La visite guidée débutera à 15h00.

Le rendez-vous est fixé devant l’église de Rauville-la-Bigot.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2 € pour les étudiants. Gratuit pour les moins de 18 ans et les demandeurs d'emploi.

 

Déplacements sur site en véhicules individuels.

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin (en semaine).

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
8 août 2019 4 08 /08 /août /2019 11:43
Partager cet article
Repost0
5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 14:32
Serge IVANOFF, illustration pour "A un diner d'athées"

Serge IVANOFF, illustration pour "A un diner d'athées"

Durant l’été 2019, en partenariat avec le musée Jules Barbey d’Aurevilly de Saint-Sauveur-le-Vicomte, le château de Servigny à Yvetot-Bocage et le Centre culturel de l’hôtel Dieu de Valognes, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin accueille une nouvelle série de lectures de textes littéraires mis en scènes par l’équipe du Théâtre en Partance.

 

Avec pour intervenants Valérie Aubert (lecture) et Cédric Altadill (accompagnement sonore et musical), la première représentation aura lieu ce mercredi 7 août au musée de Saint-Sauveur-le-Vicomte, et sera consacrée à la nouvelle « A un diner d’athées », extraite du recueil « Les Diaboliques », paru en 1874.  Ce récit met en scène un valognais, le chef d’escadron Mesnilgrand, vétéran des guerres napoléoniennes, qui démobilisé depuis la chute de l’Empire et revenu au pays, se voit conduit à relater sa liaison avec une fille de garnison, et le drame sordide qui le conduisit à remettre au curé de l’église Saint-Malo le cœur embaumé d’un enfant mort…

 

 

Cette lecture théâtrale aura lieu le mercredi 7 aout à partir de 20h30.

Tarif unique pour la représentation : 5 € (avec la visite des collections du musée)

 

RESERVATION PREALABLE INDISPENSABLE :

Tel. 06.10.02.33.66 / 06 11 89 45 66

 

 

Programme des lectures du mois d'août 2019 :

Mercredi 7 août : J. Barbey d’Aurevilly, « A un dîner d’athées » è St-Sauveur-le-Vte, musée J. Barbey d’Aurevilly (64, rue B. Desylles)

Mercredi 14 août : Alexis de Tocqueville, « Quinze jours dans le désert » è Yvetot-Bocage, château de Servigny (route de Servigny)

Mercredi 21 août : J.  Barbey d’Aurevilly, « Une Histoire sans nom » è St-Sauveur-le-Vte, musée J. Barbey d’Aurevilly

Mercredi 28 août : J. Barbey d’Aurevilly, « Léa » è Valognes, Hôtel-Dieu (rue de l’hôtel-Dieu)

LE THEÂTRE EN PARTANCE, un choix de lectures AVEC JULES BARBEY D’AUREVILLY ET  ALEXIS DE TOCQUEVILLE

Historique du Théâtre en Partance

 

En 1995, Valérie Aubert et Samir Siad fondent le Théâtre en Partance qui regroupe autour d’eux des acteurs, des techniciens et un scénographe qu’ils associent à un double travail de création et d'implantation mené en Basse-Normandie, dans le département de la Manche.  Ils mettent en œuvre – avec le soutien du Conseil Général de la Manche, du Conseil Régional de Basse-Normandie et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Basse-Normandie – un dispositif original de conventions avec 11 villes ou regroupements de villes de la Manche : la ville préfectorale de Saint-Lô, Agon-Coutainville, Bréhal, Bricqueville-sur-mer, Carentan, Donville, La Glacerie, Communauté de communes de Lessay, Communauté de communes de Saint-Malo de-la-Lande, Sartilly, Villedieu-les-Poêles.

 

Le Théâtre en Partance répondant à la vocation décentralisatrice de la formation strasbourgeoise de ses deux fondateurs, collabore avec plusieurs villes du département. Le Naufrage du Titanic d'après Hans Magnus Enzensberger est la première création du Théâtre en Partance. Les dix-sept années qui nous séparent de ce spectacle fondateur ont permis la constitution d'un répertoire varié (Pirandello, Fleisser, Tchékhov, Molière…) qui offre la part belle aux poètes et aux écrivains d’aujourd’hui (Whitman, Pessoa, Colette, Bernanos, Haldas, Péguy…) présenté à travers la Basse-Normandie bien sûr, mais aussi en Haute-Normandie (Résidence-création au CDR de Rouen), en Picardie, en Bretagne… , en Suisse (Théâtre Populaire Romand, Théâtre du Passage) et à Paris (Essaïon, Théâtre Ouvert, Théâtre Montparnasse et dernièrement à la MC93 de Bobigny).

 

Après avoir porté à la scène dernièrement, la prose poétique de Georges Haldas avec le spectacle Ithaque, Valérie Aubert et Samir Siad ont mis en scène Le Naufragé de Thomas Bernhard présenté durant deux mois au Théâtre Montparnasse. Après la création de Une Orestie d'après Eschyle et Ritsos en 2007, ils créent en 2009 à la MC93 de Bobigny le spectacle Compagnons inconnus, adapté des Ecrits de combat de Georges Bernanos, repris en décembre 2010. Dans le cadre de la saison 2010-2011 de la MC 93 de Bobigny, une opération autour de l’œuvre de Lobo Antunes à été conduite donnant à voir des lectures et conférences ou des spectacles autour de ce grand romancier lisboète ; à cette occasion, le Théâtre en Partance a adapté pour le théâtre : La Splendeur du Portugal, spectacle qui a été représenté en mai 2011. En 2012, le Théâtre en Partance a créé, toujours à la MC 93, Clio d'après Charles Péguy, une commande de son directeur, du 26 Mars au 7 Avril 2012. Au cours de la saison 2012/2013, la compagnie a joué La Liberté pour quoi faire ? de Georges Bernanos au Collège des Bernardins et a créé au mois de mai au Théâtre Roger Ferdinand de Saint-Lô : Sganarelle ou le Cocu imaginaire. En 2014, la compagnie participe aux commémorations du 70ème Anniversaire du Débarquement avec un spectacle intitulé Voix de la Liberté, soutenu par le Conseil Régional de Basse Normandie. Parallèlement, elle crée en mai 2014 le spectacle L’Ours et la Méfaits du tabac de Tchekhov qui fera l’objet d’une tournée en Basse-Normandie. Au cours de la saison 2015, six nouvelles créations ont vu le jour : Les Fables de la Fontaine, Les Nocturnes contées, création hors les murs et quatre lectures théâtralisées, Le Feu de Henri Barbusse ; Les Perses d'Eschyle ; Le Bonheur dans le crime de Barbey d'Aurevilly et enfin un montage des œuvres poétiques de Prévert, L’insurrection poétique.

Partager cet article
Repost0
5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 14:10
Visite nocturne, vendredi 16 août : Contes et légendes du bois des Roches

Dans le cadre visites nocturnes théâtralisées de cet été 2019 , le Pays d’art et d’histoire propose, le vendredi 16 août prochain à 21h, une promenade nocturne intitulée « contes et légendes du bois des Roches »

Découverte du site emblématique des Roches, vaste chaos formé d’énormes blocs de grès qui donna son nom à la commune. Il existe en définitive peu de sites du Cotentin qui aient donné lieu à autant de légendes et d’interprétations romantiques. La nature à produit ici des formes si suggestives que l’on a voulu y reconnaître parfois un immense temple païen issu d’une civilisation oubliée. Tandis que fées et lutins y font leur demeure, on rencontre aussi en ce lieu une « terrible truie satanique », des loups garous, des sorciers ou parfois « l'Homme sans tête », rodant aux carrefours. Au sommet de la « grosse roche » se trouve dit-on l'empreinte d'un pas, où les jeunes filles viennent mettre leur propre pied, afin d'être mariées dans l'année… Suite aux destructions commises au cours du XIXe siècle, les authentiques monuments mégalithiques qui se concentraient jadis en ce lieu exceptionnel sont aujourd’hui réduits aux vestiges d’une seule allée couverte. Cette longue sépulture du néolithique, formée de neuf tables de pierre, a été classée parmi les Monuments historiques dès 1905. Elle a gardé dans la tradition orale l’appellation de « pierre aux druides » et avoisinait jadis un menhir nommé le "froutoux", ainsi que le dolmen dit de la "table aux fées", détruit en 1880.

 

La visite débutera à 21h00. Rendez-vous à partir de 20h45 devant l’église de Rocheville.

Tarif adultes = 4 €, étudiants = 2 € ;

Gratuit pour les enfants et les personnes sans emploi ou sans un rond en poche

Pour tous renseignements complémentaires,

Contactez le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin au 02 33 95 01 26 (en semaine)

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

programme disponible sur notre blog : http://closducotentin.over-blog.fr/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact