Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 10:52
Tête de Méduse attribuée (faussement) à Léonard de Vinci

Tête de Méduse attribuée (faussement) à Léonard de Vinci

Le 6 août, au lieu de la traditionnelle conférence axée sur une thématique particulière, François Orsini parlera de la beauté captivante de la prose de Barbey d’Aurevilly. Pour cela, il examinera quelques textes de l’œuvre romanesque de l’écrivain, au style varié. Il mettre en valeur, tour à tour, la subtile poésie d’un paysage d’automne, l’art du portrait, le talent de Barbey à animer une scène dont le sujet est une foule déchaînée, la truculence du langage vernaculaire, la manière enfin dont l’écrivain excelle à traduire stylistiquement le fantastique dans le réel ».

 

Cette conférence sera suivie, le mardi 20 août par une seconde intervention consacrée à « Jules Barbey d’Aurevilly et la beauté méduséenne », objet d’un ouvrage récent de l’auteur, publié aux éditions Le Fanal.

 

Elle visera à souligner combien l’Europe du XIXe siècle s’est éprise de la figure mythologique de Méduse et l’a enrichie de nombreux éléments. Dans le domaine des Arts, l'expression « beauté méduséenne », à laquelle elle a donné naissance, désigne, en ce temps-là une beauté nouvelle, irrégulière, déconcertante dont l'effroi mêle séduction et morbidité. Peintres, poètes, romanciers sont fascinés par le charme délétère de la Gorgone qui devient le symbole de la "femme fatale".

 
Considérée par ailleurs comme celle qui "voit" l'Invisible, Méduse est investie du statut de "créature visionnaire", de "Muse". En analysant en profondeur nombre de personnages de l'oeuvre romanesque de Barbey d'Aurevilly, l'auteur met en lumière ce que l'écrivain normand a apporté d'original à une conception de la beauté qui allait à l'encontre de celle dont les éléments constitutifs sont traditionnellement l'harmonie, la régularité et l'équilibre.

 

 

Rendez-vous à l’hôtel-Dieu de Valognes à 20h30

Entrée libre et gratuite

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin (en semaine)

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 10:26
Mercredi 7 août : enquête criminelle dans les rues de Valognes

Un meurtre a été commis dans le quartier des artisans à Valognes. Une lessivière est retrouvée égorgée près du lavoir du grand Moulin.

 

Venez résoudre l’énigme de ce meurtre. A l’aide d’indices et de témoignages, et d’un peu de logique, vous devrez identifier l’assassin !

       
 

Animation réservée aux enfants de 6 à 12 ans accompagnés d’un adulte.

 

 

 

 

 

Rdv à 15 h au Pays d’art et d’histoire, 21 rue du Grand Moulin à Valognes.

 

Tarif : 2 €/enfant.

 

 

 

Inscription obligatoire au 02.33.95.01.26 (en semaine)

ou par courriel : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Avant le 6 août.

 

 

 

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2019 1 29 /07 /juillet /2019 11:40
Visite guidée du mardi 6 août : L'église de Tamerville et le château de Chiffrevast

 

Dans le cadre du cycle de visites « A l’ombre des clochers », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le mardi 6 août prochain, une visite guidée consacrée à l’église de Tamerville et au château de Chiffrevast.

 

L’église paroissiale Notre-Dame de Tamerville était placée sous le patronage honorifique des seigneurs de Chiffrevast, qui, à ce titre, en ont nommé les curés jusqu’à la Révolution. C'est à leur mécénat que l'on doit pour partie la construction de l'édifice, qui a de longue date retenu l'attention des amateurs d'architecture en raison de son remarquable clocher d'époque romane (XIIe siècle). Cette haute tour octogonale, aux proportions élancées, est agrémentée de hautes fenêtres encadrées de colonnettes et coiffée d'arcs à décor géométrique. Sa corniche est soutenue par une rangée de modillons au répertoire varié. Sur l’un des chapiteaux romans de l'entrée du choeur se remarque un chevalier chassant le cerf, évocation probable des seigneurs du lieu, qui possédaient le droit de chasse "à cor et à cry" dans la forêt de Brix. L'église romane primitive a fait au cours des siècles l'objet de nombreux aménagements, comprenant notamment le percement de nouvelles fenêtres et l'installation de voûtes sur croisées d'ogives à l'intérieur du chœur. Au sud, la chapelle Saint-Jacques (puis Saint-Sulpice), fondée au début du XVe siècle, était initialement isolée dans le cimetière. Au siècle suivant, elle a été ouverte sur le chœur par un grand arc brisé. L'extrémité occidentale de la nef, avec sa façade monumentale et ses petites absides latérales destinées à abriter des confessionnaux, a été entièrement reconstruite en style classique au milieu du XVIIIe siècle.

 

 

Cette visite se poursuivra par la découverte du superbe château de Chiffrevast qui fût le siège de l’une des plus anciennes et puissantes seigneuries du Cotentin. Le destin de cette propriété exceptionnelle illustre chacun des chapitres majeurs de l’histoire de la Normandie, depuis le temps des incursions vikings jusque aux évènements de la seconde guerre mondiale (visite extérieure uniquement).

 

RV à 15h00, à l’église de Tamerville.

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2019 1 29 /07 /juillet /2019 11:26
Visite guidée du dimanche 4 août : LE MANOIR DU QUESNAY A VALOGNES

 

Ce dimanche 4 août le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée consacrée au « Manoir du Quesnay de Valognes».

 

Attesté de très ancienne date, le fief du Quesnay compte au nombre des grandes seigneuries forestières qui dépendaient depuis le XIe siècle du domaine ducal de Valognes. Durant la guerre de Cent ans, alors que le Cotentin était placé sous la domination de Charles de Navarre, il devint la propriété d'un dénommé Ferrand d'Ayens, capitaine de la place de Cherbourg et gouverneur des domaines navarrais de Normandie. Il s'agissait alors d'une grande résidence aristocratique, bénéficiant probablement de défenses militaires. Ce manoir joua également un rôle important durant les guerres de Religion, appartenant alors à la famille Potier, qui comptait parmi les plus actifs soutiens de la réforme protestante en Cotentin. Dès 1558 le Quesnay voit ainsi sa chapelle médiévale transformée en temple Luthérien. Le seigneur du lieu y accueillait les pasteurs de passage et encourageait la conversion des fidèles par la distribution de repas à l'occasion des prêches. Un dénommé Arthur Jouan « prestre apostat et renégat, s'estant marié, abjuré sa religion et devenu hérétique et huguenot » fut même inhumé à l'intérieur de la chapelle manoriale, qui disposait de son propre cimetière. Vendu en 1764 à Charles Avice, la propriété se composait désormais d'une « maison manable, chapelle, haute et basse-cour, colombier, granges, étables, bergerie, écurie, boulangerie, remise, pressoir et jardins, avenue de bois, herbages, prairies, terres labourables plantées en pommiers ». Le nouveau propriétaire entreprit d'importants travaux de modernisations, qui ont donné au logis l'aspect que nous lui connaissons aujourd'hui. L'édifice, formé d'un corps central flanqué de deux pavillons saillants, présente des proportions imposantes. Les bâtiments de communs qui encadrent l'avant-cour ont préservés leur état du début du XVIIe siècle. La charreterie, ouvrant par une succession d'arcades en plein cintre, se signale par la qualité de son appareillage de pierre calcaire. Le porche d'entrée est défendu par des ouvertures de tir et orné d'une sobre ordonnance de pilastres lisses. Il arbore une inscription latine : Nulli fas castrum insistere limen (« que nul impie n'entre en ce lieu »), qui, nous l’espérons, n’arrêtera pas les visiteurs désireux de venir découvrir cette importante demeure cotentine.

 

La visite débutera à 17h00.

RV parking des Cordeliers, rue du Grand Moulin (déplacements sur site en véhicule individuel).

 

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, Gratuit - 18 ans.

Intervenant : Paul Lemaignen

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26 http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2019 1 29 /07 /juillet /2019 11:13
Robert Bertran, dit "le Chevalier au Vert Lion" par le peintre Christophe ROUIL (2019).

Robert Bertran, dit "le Chevalier au Vert Lion" par le peintre Christophe ROUIL (2019).

 

Ce vendredi 2 août, le Pays d'art et d'histoire propose une visite nocturne théâtralisée du château de Bricquebec.

 

Fondé vers l'an 1050 au profit d'une famille de vassaux du duc Guillaume le Bâtard, le château de Bricquebec fut l'une des plus puissantes places fortes du Cotentin médiéval. Il a conservé son haut donjon polygonal du XVe siècle et abrite une impressionnante salle seigneuriale d’époque romane. L’ensemble est compris dans une vaste enceinte flanquée de tours et protégé par deux portes fortifiées. C’est dans ce cadre exceptionnellement préservé que s’est écrit, durant plusieurs siècles, le destin des grandes familles qui ont possédé cette seigneurie. Du légendaire scandinave Anslech à Louis d’Estouteville, le vaillant défenseur du Mont-Saint-Michel, sans oublier Robert Bertran, dit "Le Chevalier au Vert Lion", ce sont plus de cinq cent ans d’histoire qui nous seront ainsi donnés à découvrir.

 

Eclairée à la torche, cette visite sera également agrémentée par les interventions facétieuses d'un personnage costumé.

 

RV à 21h au château de Bricquebec

(entrée place Sainte-Anne devant l'office de tourisme).

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans. Sans réservation.

 

 

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2019 5 26 /07 /juillet /2019 17:50
Sainte-Marie-du-Mont, dôme Renaissance de la tour de clocher

Sainte-Marie-du-Mont, dôme Renaissance de la tour de clocher

 

Souvent délaissée au profit des manoirs, l’architecture religieuse de la Renaissance s’avère pourtant d’une grande richesse, aussi bien à l’échelle des grands édifices urbains, comme Saint-Pierre de Coutances et Saint-Malo-de-Valognes, que parmi de plus modestes églises rurales, telles que Sébeville, Gonneville, Saint-Marcouf ou Sainte-Marie-du-Mont. Ces constructions, mêlant références à la tradition médiévale et apports italianisants, ont souvent vu jour dans un contexte historique marqué par les guerres de Religion. Celles-ci ont engendré, au milieu du XVIe siècle, une violence iconoclaste souvent très destructrice pour la statuaire religieuse de notre département. En réponse, les autorités catholiques de la Contre-réforme ont promu un profond renouveau des espaces liturgiques. Apparaissent alors  les premiers grands retables en pierre, ainsi que des chaires à prêcher, qui deviendront communs à l’ensemble des édifices religieux de la région ».

 

La conférence aura lieu à l’hôtel Dieu de Valognes (Rue de L’hôtel-Dieu) et débutera à 18h30.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2€ pour les étudiants.

Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi.

 Intervenant J. Deshayes.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2019 5 26 /07 /juillet /2019 17:47
Mercredi 31 juillet  : CHASSE AU TRESOR AU CHÂTEAU DE ST SAUVEUR LE VICOMTE

Dans le cadre de son cycle d'animations de l'été, le Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin propose, le mercredi 31 juillet prochain, une chasse au trésor dans le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

Cette animation est destinée aux enfants âgés de 4 à 10 ans, qui souhaitent visiter en s'amusant les châteaux forts du Moyen âge. A l'aide d'un petit livret, et encadrés par un guide, les enfants sont répartis en équipes, portant bannière et blason. Au terme d'un parcours de découverte, les premiers arrivés pourront découvrir un fabuleux trésor… Les parents qui le souhaitent peuvent assister à l'animation.

En revanche, attention, la participation nécessite une inscription préalable par téléphone auprès du Pays d'art et d'histoire (tel. 02 33 95 01 26 - en semaine).

 

 

Le tarif est de 2,00 € par enfant.

 

Le rendez-vous est fixé à 15h devant l'office de Tourisme, dans la cour du château.

 

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2019 5 26 /07 /juillet /2019 17:40
VIsite guidée du mardi 30 juillet : L'église Saint-Hermeland et la ferme de l'abbaye de Sottevast

Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, le mardi 30 juillet prochain, une visite guidée consacrée à « L’église Saint-Hermeland et la ferme de l’abbaye à Sottevast ».

 

Bien que son existence soit déjà attestée du temps des premiers ducs de Normandie, l’église Saint-Hermeland de Sottevast ne conserve plus dans son architecture d’éléments antérieurs au XVIIe siècle. Tandis que la tour de clocher, située en façade occidentale, ne fut édifiée que vers 1685, le chœur et la nef ont été profondément remaniés dans les années 1780, en même temps que l’on adjoignait une sacristie à l’édifice. Les chapelles du transept abritent de beaux retables en pierre Renaissance, et l’on remarque encore, dans le pavé du chœur, la tombe en marbre noir d’une dame de Sottevast, décédée en 1579. Les retables comme cette sépulture nous rappellent le lien étroit qui, de tout temps, a uni les châtelains de Sottevast à cette petite église, devenue pour eux une sorte de mausolée familial.

 

 

De même qu’ils avaient reçu cette église en donation, les moines de l’abbaye de Lessay possédaient à Sottevast un manoir conséquent, centre d’un domaine rural dont dépendaient jadis, en tant que tenanciers, de nombreux habitants de Sottevast. Reconstruit au XVe siècle par l’abbé Guillaume de Guéhébert, le manoir présente encore de nombreux éléments architecturaux datant de la fin du Moyen-âge. La chapelle Sainte-Suzanne fut elle aussi rebâtie à cette époque, dans un style gothique flamboyant des plus luxueux…

 

 

 

Le rendez-vous est fixé à 15h00, à l’église de Sottevast.

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

Intervenant : J. Deshayes

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 10:34
Visite nocturne du vendredi 26 juillet 2019 : Valognes avec un guide nommé Jules Barbey d'Aurevilly

Dans le cadre de ses visites estivales 2019, Vendredi 26 juillet prochain, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite nocturne théâtralisée « Une nuit à Valognes avec Jules Barbey d’Aurevilly».

 

Cet itinéraire commenté nous conduira à la rencontre de l’immense écrivain normand, au fil des rues et des anciennes demeures aristocratiques de sa « ville des spectres adorés », où il vécut une partie de son adolescence et revint ensuite « pour y travailler et y vivre une vie cachée ». C’est à Valognes qu’il rédige l’essentiel de son recueil « Les Diaboliques », à Valognes également qu’il situe plusieurs scènes de son célèbre roman « Le chevalier des Touches ». Cette évocation littéraire et biographique sera accompagnée d’interventions d’un personnage costumé interprétant – avec quelque distance humoristique – le Connétable des Lettres…

 

 

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 11:34
Conférence du jeudi 25 juillet : Architecture du gothique Flamboyant en Clos du Cotentin

Ce jeudi 25 juillet à 18h30, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une conférence richement illustrée consacrée à l’architecture du gothique Flamboyant en Cotentin.

 

Apparu à l’automne du Moyen âge, le gothique Flamboyant peut légitiment être considéré comme un style architectural à part entière. Tandis que les bâtisseurs du XIIIe siècle s’étaient concentrés sur la subtile diaphanie des éclairages et privilégié des volumes unifiés, polarisés sur l'autel, le Flamboyant marque le retour de l’onirique et de l’irrationnel. L’unité des volumes, la symétrie des ouvertures, l’alternance régulière des colonnes, tout cela disparaît, au profit de structures complexes, hérissées de multiples appendices. Il en naît une esthétique nouvelle, du déchiqueté, du disparate et du décomposé. Le dragon, un temps repoussé des églises, fait son retour en force et s’empare à nouveau des voussures et des corniches. L'art du vitrail triomphe et se déploie sur de vastes surfaces tandis que la statuaire envahi les autels et les chapelles secondaires. Cet architecture de la fin du Moyen âge est surtout une architecture urbaine, financée par les bourgeois et les confréries, où l’affirmation de l’individu se manifeste de façon neuve. Pour le Cotentin, Saint-Malo de Valognes, Notre-Dame de Carentan et la Trinité de Cherbourg en sont les plus beaux fleurons.

 

La conférence aura lieu à l’hôtel Dieu de Valognes (Rue de L’hôtel-Dieu) et débutera à 18h30.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2€ pour les étudiants.

Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi.

 Intervenant J. Deshayes.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact