Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 12:13
Jeudi 2 mai, conférence : Femmes de Valognes au siècle des Lumières

Toustain de Billy disait de Valognes qu’elle est la ville « estimée la plus polie et la plus spirituelle de la Basse-Normandie ; c’est la cour du Cotentin ». Mais si la petite cité aristocratique singe la société de Cour par la surpopulation nobiliaire qu’elle abrite, qu’en est-il de la place des femmes dans cette société ? Quelles sont les possibilités d’émancipation pour ces femmes qui restent aux yeux de la loi des êtres mineurs ? Quelles sont les bonnes mœurs et les comportements à adopter ? Quelles sont les lieux de sociabilités féminines ? Comment vivent-elles les différentes étapes de leur vie tels que l’accouchement, la mort d’un enfant ou encore le veuvage ?  En allant des femmes savantes dénoncées par saint Jean Eudes aux fileuses, aux accoucheuses ou encore aux petites travailleuses de l’hôpital général, nous essayerons, au cours de cette conférence de dresser le portrait de la femme valognaise au siècle des lumières.

 

 

La conférence aura lieu à l’hôtel Dieu de Valognes et débutera à 18h30. Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 1,50 € pour les étudiants. Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi ou sans ressources suffisantes. Intervenant P. Lemaignen.

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 14:25

Samedi 20 avril : VISITE "Noblesse valognaise"

 

Le Pays d'art et d'histoire propose une visite consacrée aux hôtels particuliers et à la vie aristocratique dans le Valognes de l'ancien temps.

Au cours du XVIIIe siècle, la ville de Valognes est marquée par un phénomène sans précédent de multiplication des hôtels particuliers, édifiés par une aristocratie florissante. Ces résidences urbaines, écrins d’une société brillante, partageant son temps entre les réceptions, les jeux, les danses, les vibrantes discussions et les intrigues mondaines, se substituent alors aux demeures médiévales qui les ont précédées. Valognes, qui fait désormais figure de petite capitale aristocratique du Clos du Cotentin, est alors dénommée "le petit Paris". Pour reprendre les mots de l'intendant Foucault, il n'y a point en effet de ville, dans toute la Normandie, "où tant de gentilshommes fassent leur demeure". En 1698, on y dénombre près d'une centaine de maisons de noblesse, en majorité les résidences d'hiver de châtelains de villages avoisinants. Valognes acquiert dés lors une belle réputation, qui fera dire à Lesage, dans sa pièce de théâtre Turcaret : "Savez vous bien qu’il faut trois mois de Valognes pour achever un homme de cour"…

La découverte de cette époque fastueuse sera conduite par un guide conférencier du Pays d'art et d'histoire.

 

La visite guidée débutera à 11h00.

Rendez-vous place du château.

 

Tarifs :

Adulte : 4€

Etudiant : 2€

Gratuit aux moins de 18 ans.

DIMANCHE 21 AVRIL : VISITE GUIDEE DU CHÂTEAU DE sAINT-SAUVEUR-LE-VICOMTE

 

Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose le dimanche 21 avril une visite guidée consacrée au château de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

 

Siège d’une puissante seigneurie établie au temps des premiers ducs de la Normandie, le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte fut au cœur des événements militaires de la guerre de Cent ans. La forteresse du bouillant chevalier Geoffroy d’Harcourt ouvrira ses portes pour une promenade à travers l’histoire. Cette sortie originale et conviviale offrira à chacun une plongée dans le Cotentin médiéval, du temps des ducs et des rois.

 

La visite guidée débutera à 15h00.

Rendez-vous à l’office de tourisme dans la cour du château.

 

 

Tarifs :

Adulte : 4€

Etudiant : 2€

Gratuit aux moins de 18 ans.

Lundi 22 AVRIL : VISITE DU CHÂTEAU DE BRICQUEBEC

 

Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose la découverte du château médiéval de Bricquebec entre amis ou en famille à 15h00.

 

Destinée à tous les publics et particulièrement appréciée des enfants, la découverte de l’antique forteresse du Chevalier au vert Lion permettra de réveiller, le temps d’une promenade, la mémoire de ces lieux chargés d’histoire. A travers le destin de ses anciens barons, c’est en effet tout le récit de la Normandie médiévale, depuis l’époque des Vikings jusqu’à la Renaissance, qu’il nous sera donné de revisiter, sans oublier naturellement la Conquête anglaise de 1066, l’annexion française de 1204 ni les terribles épreuves de la guerre de Cent ans. Reflet précis de cette longue aventure, l’architecture du château fort de Bricquebec a conservé dans ses pierres la trace de chacune des périodes qui ont marquées son histoire. Un guide conférencier du Pays d’art et d’histoire s’en fera pour vous le traducteur et vous invitera, pour achever la visite, à une ascension du donjon vertigineux, d’où se déploient jusqu’à l’horizon les paysages vallonnés et verdoyants du cœur de la presqu’île du Cotentin.

 

Rdv : Office de tourisme, place Sainte-Anne à Bricquebec.

 

Tarifs :

Adulte : 4€

Etudiant : 2€

Gratuit aux moins de 18 ans.

MERCREDI 17 AVRIL : ENQUETE CRIMINELLE dans les rues de Valognes

 

 

Un meurtre a été commis à Valognes…

Viens tenter d’élucider cette affaire en famille ou entre amis. Tu trouveras des indices au cours de ton enquête qui t’emmèneront à la découverte de Valognes à l’époque médiévale.
 

Réservé aux enfants de 6 à 12 ans accompagné d’un adulte.

 

Rdv à 15 h AU Pays d’art et d’histoire, 21 rue du Grand Moulin à Valognes.

 

Tarif 2 €/enfant.

 

Inscription obligatoire au 02.33.95.01.26 avant le 16 avril.

MERCREDI 24 AVRIL : ENQUETE CRIMINELLE AU château DE BRICQUEBEC

 

 

Un meurtre a été commis au château de Bricquebec…

Viens tenter d'élucider cette affaire en famille ou entre amis, dans un cadre historique qui te sera dévoilé au cours de ton enquête.

Tu découvriras l'univers de Robert Bertrand, chevalier au Vert Lion, le Seigneur du lieu.
 

Réservé aux enfants de 6 à 12 ans accompagné d’un adulte.

 

 

Rdv à 15 h à l’office de tourisme, place Sainte-Anne de Bricquebec.

 

Tarif 2 €/enfant.

 

Inscription obligatoire au 02.33.95.01.26 avant le 23 avril.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 18:39
Partager cet article
Repost0
12 avril 2019 5 12 /04 /avril /2019 18:27
Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 10:21
Saint-Sauveur-le-Vicomte par A. Maugendre, 1859, coll. Archives de la Manche

Saint-Sauveur-le-Vicomte par A. Maugendre, 1859, coll. Archives de la Manche

Seuil et goulet naturel au fond des marais de l'Ouve, le site de Saint-Sauveur-le-Vicomte était propice à l'établissement d'un point de franchissement et d'un port fluvial. Sous la protection d'un puissant château-fort, le passage à gué primitif fit tôt place à une longue chaussée, dotée de plusieurs ponts de pierre et de bois. Plusieurs moulins prenaient appuis sur cet ouvrage, auquel étaient également associé des pêcheries, un hôtel-Dieu et une porte fortifiée. A la différence de Valognes et Bricquebec, Saint-Sauveur était en effet une ville close, abritée par des remparts et des palissades, et défendue par trois corps d'entrée équipés de pont-levis. Le guide conférencier s'attachera à restituer l'histoire de ces différents ouvrages médiévaux, et proposera d'en lire l'empreinte dans la topographie de la ville actuelle.

 

Le rendez-vous est fixé à 15h, dans la cour du Château, devant l’Office de Tourisme. Cette visite guidée sera animée par M. Benoit CANU, historien, guide conférencier du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin.

 

Tarifs :

Adultes = 4 €

Etudiants = 2 € (étudiants & chômeurs)

Gratuit moins de 18 ans.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 16:33
Les Dames d’Estouteville et le Cotentin de la Renaissance

Jeudi 11 avril prochain, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une conférence richement illustrée intitulée « Les Dames d’Estouteville et le Cotentin de la Renaissance ».

 

Entrée au XVe siècle en possession de la famille d’Estouteville, l’antique baronnie de Bricquebec devint à la Renaissance le lieu de résidence privilégié de l’une des familles parmi les plus influentes du royaume de France. Le destin de Jean d’Estouteville, qui fut élevé à la cour de Moulins, participa aux guerres d’Italie et séjourna fréquemment dans les châteaux de la Loire, marque le début de cette apogée culturelle. Mais l’histoire de Bricquebec fut surtout marquée par l’activité de son épouse, Jacqueline, première dame de compagnie de Catherine de Médicis, puis par sa fille Adrienne et sa petite fille Marie de Bourbon, qui continuèrent de résider fréquemment dans leur demeure Cotentine, y menant un train de vie exceptionnel tout en administrant avec compétence les immenses possessions familiales. La faveur des Dames d’Estouteville suffisait en ce temps à faire la fortune de certaines familles de la noblesse locale ; l’exemple de Jean de Ravalet, secrétaire particulier d’Adrienne d’Estouteville, puis abbé de Hambye et bâtisseur du château de Tourlaville en offre l’exemple le plus notable. L’architecture des plus belles demeures de ce temps exprime de fait, avec éclat, la puissante influence de ces grandes figures de la Cour de France.

 

Cette conférence se tiendra à l’Hôtel-Dieu de Valognes et débutera à 18h30.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 1,50 € pour les étudiants. Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi (intervenant : J. Deshayes).

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 17:12

 

La conférence intitulée « Le château de Valognes dans l’éclairage des recherches archéologiques récentes », initialement programmée en date du dimanche 31 mars 2019 se trouvera, pour raisons médicales, reportée au mardi 9 avril prochain.

 

Faisant actuellement l’objet de travaux de requalification, la place du château de Valognes recouvre sous son bitume une histoire très ancienne. Au manoir des ducs de Normandie, résidence de Guillaume le Conquérant et des rois Plantagenêt, a succédé au XIVe siècle une forteresse navarraise, construite sur l’ordre de Charles le Mauvais. Réputée pour la qualité de ses défenses, cette place fit l’objet de nombreux sièges, non seulement dans le contexte de la guerre de Cent ans mais aussi à la Renaissance (guerres de Religion et de la Ligue) puis durant les troubles de la Fronde (1649). Ardemment souhaitée par la population valognaise, sa destruction, ordonnée par Louvois, ministre de la guerre du roi Louis XIV, débuta en 1688.

 

Après avoir relaté l’histoire de cette ancienne forteresse, le conférencier s’efforcera d’en restituer l’aspect, en se fondant en particulier sur l’apport des sondages et observations archéologiques menés entre octobre 2011 et mars 2019 par l’Institut national de recherches archéologiques préventives.

 

(Publicité parasite indépendante de notre volonté)

Cette conférence se tiendra à l’hôtel Dieu de Valognes

et débutera à 18h30 précises.

 

Intervention à deux voix, en présence de Madame

Bénédicte GUILLOT, archéologue, ingénieure de recherche à l'Institut national de recherches archéologiques préventives

 

Tarif adultes = 4 €, étudiants = 1,50 €. Gratuit enfants et chômeurs.

Pour tous renseignements complémentaires,

Contactez le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin au 02 33 95 01 26

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Informations également disponibles sur notre blog : 

http://closducotentin.over-blog.fr/

Partager cet article
Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 17:53

BAROKENTIN - La musique baroque s’installe DEFINITIVEMENT dans notre région !

Suite au succès de ses premiers concerts de septembre dernier, l’ensemble baroque du Cotentin, BaroKentin, fondé par David le Monnier, ancien membre des Arts Florissants, est heureux de présenter son nouveau programme de printemps 2019, où il continue à explorer des chefs-d’œuvre de la musique baroque.

Ces deux concerts sont le fruit d'un partenariat avec le Pays d’Art et d’Histoire du Clos du Cotentin, dont l'animateur s'est trouvé très enthousiaste, suite à notre dernière prestation musicale, et souhaitait que nous renouvelions notre collaborions.

Pour les lieux des deux concerts, David Le Monnier a souhaité renouveler sa confiance à l’église d’Alleaume. « Je trouve important d’établir un lien permanent avec un lieu. L’église d’Alleaume remplit amplement sa mission, avec la beauté du lieu et une acoustique parfaite pour nous ». C’est à la demande du Pays d'Art et d'Histoire que BaroKentin va donner son deuxième concert en la belle église de Golleville, au coeur du Clos du Cotentin, où vous nous trouverons pour écrin un splendide retable du XVIIe siècle.

 

 

Parmi les magnifiques pages musicales que vous allez découvrir de cette nouvelle saison printanière, citons les brillantes sonates en trio de HAENDEL et de GOLDBERG (oui, celui des fameuses variations de BACH) ! « GOLDBERG était l’élève le plus talentueux de BACH, mourant tragiquement à l’âge de 29 ans, et cette oeuvre était pendant longtemps considérée, à juste titre, comme celle du grand Maître » nous confie David Le Monnier.

(publicité parasite indépendante de notre volonté, nous n'encourageons personne à acheter de voiture !)

Mais la musique anglaise et française ne sont pas oubliées non plus, avec une majestueuse sonate en trio d’Henry PURCELL, ainsi qu’une élégante Chaconne, de Marin MARAIS.

David Le Monnier a également décidé cette fois de mettre à l’honneur le violoncelle, joué par Jet Planken, avec une charmante sonate de Nicolas PORPORA, ainsi qu’un sublime Adagio d’un des fils de BACH, Carl Philip Emmanuel, adapté d’un concerto.

Elise Bray, figure incontestée de la musique classique du Cotentin (professeure à l’Ecole de Musique  de Valognes et dirigeant également, entre autres, l’Harmonie de Cherbourg), va interpréter une magnifique sonate pour violon de J. S. BACH.

Finalement l’ensemble est heureux d’intégrer un nouveau membre dans l’ensemble, Ivanne Peguet. Ivanne, native de la Bretagne et actuellement professeure de musique au collège de Valognes, est non seulement une violoniste de talent, mais également chanteuse. « Je suis absolument ravi » nous confirme David Le Monnier « qu’Ivanne ait décidé d’adhérer à notre projet, en tant que violoniste, et sa voix chantée me pousse également à imaginer des collaborations vocales avec elle dans le futur » !

 

Bref, que de beaux projets qui s’annoncent …

Rendez-vous le samedi 30 mars 2019 à 20h  en l’église d’Alleaume (Valognes) et le dimanche 7 avril à 17h en l’église de Golleville.

 

Les deux concerts sont gratuits, avec libre participation à votre discrétion en sortant.

Ils seront précédés  par une brève introduction de l’histoire et l’architecture des lieux,

par un guide conférencier du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin

 

(nota : suite à une erreur d'édition, une annonce par voie de presse faisait état d'un concert à Golleville le samedi 23 mars dernier ; bien que celle-ci ne relève pas de notre propre responsabilité, nous prions les personnes ayant fait inutilement le déplacement de bien vouloir pardonner la méprise !).

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 17:25

Paris, BNF, Mss. Français 5054, fol. 196 v°, Siège de Bricquebec et de Saint-Sauveur-le-Vicomte

 

Dans le cadre de son cycle des « Dimanches du Patrimoine », le Pays d’art et d’histoire proposera, le dimanche 17 mars prochain, une conférence intitulée "Louis d’Estouteville, et l’occupation anglaise de la Normandie (1418-1450)".

 

Siège de l'une des plus grandes seigneuries du Cotentin médiéval, le château de Bricquebec se trouve étroitement impliqué dans les évènements militaires de la guerre de Cent ans, qui oppose, entre 1337 et 1453, les royaumes de France et d'Angleterre. La conférence proposée dimanche prochain s'attardera sur cette période particulièrement troublée. Après avoir rappelé les origines du conflit, nous nous concentrerons davantage sur la seconde phase de cette guerre, débutée en 1415 avec la bataille d'Azincourt. Confisqué en mars 1418 par le roi Henry de Lancastre, le château de Bricquebec abrite durant trente-deux années une garnison anglaise.

 

Ses nouveaux seigneurs, Guillaume, Comte de Suffolk puis Bertin Entwistle, comptent parmi les grands chefs de guerre de l'armée d’Angleterre. Louis d'Estouteville, le seigneur légitime de Bricquebec auquel le château a été confisqué, prend alors la tête des vaillants défenseurs du Mont-Saint-Michel. Il saura, depuis la forteresse de l’Archange, faire payer à ses ennemis le prix de leur usurpation...

 

RV : salle Saint-Roch à Bricquebec, rue Saint-Roch à 15h

Tarif adultes = 4 €

Etudiants = 2 €

Gratuit enfants et personnes sans emploi.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

 

(Avec de sincères excuses pour la pollution provoquée par les publicités insérées par notre hébergeur)

Partager cet article
Repost0
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 11:53
Geoffroy d'Harcourt, vitrail de l'église de Mézieres-en-Brenne (XIVe siècle)

Geoffroy d'Harcourt, vitrail de l'église de Mézieres-en-Brenne (XIVe siècle)

Le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte peut être tenu à juste titre pour l’un des édifices les plus emblématiques de la guerre de Cent ans et de la présence anglaise en Normandie. Cette dimension ressort en premier lieu de l’identité du baron qui tenait ce château en sa possession dans le second tiers du XIVe siècle et qui en ordonna la construction. Ce Geoffroy d’Harcourt, dont « la haine coûta si grossement au royaume de France et par especial au Pays de Normandie que les traces en parurent cent ans après » (Froissart) fut bien en effet l’une des figures les plus marquantes de cette période. Armé chevalier en 1326, il participa en 1339 aux guerres de Flandres et fut à son retour impliqué dans les préparatifs d’un débarquement avorté qui devait conduire à l’invasion de l’Angleterre. Son destin marque un virage dans les années 1340 lorsque, repoussé dans ses prétentions au mariage avec une riche héritière du Bessin, il s’engage dans une guerre privée contre son rival et voisin, le maréchal Robert Bertan, seigneur de la baronnie de Bricquebec. Malgré un interdit royal, promulgué le 30 mars 1341, le conflit dégénère en une sorte de guérilla. Contraint à l’exil, Geoffroy se retire en Angleterre, où il rend hommage à Edouard III, qu’il reconnait comme son souverain légitime. Selon certaines sources, c’est sous le commandement militaire du baron normand que l’île de Guernesey, conquise quelques années auparavant par les troupes du maréchal Bertran, fut reprise au profit du trône anglais. Mais la conséquence la plus directe du soutien apporté au roi Edouard par Geoffroy d’Harcourt reste le débarquement du 12 juillet 1346, lorsque la flotte anglaise, guidée par le baron de Saint-Sauveur, se présenta en la Hougue de Saint-Vaast, telle une forêt mouvante de mats pavoisés...

 

La conférence aura lieu à Saint-Sauveur-le-Vicomte, salle des pompiers, jointive à l’hôtel de ville et débutera à 15h00. Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 1,50 € pour les étudiants. Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi.

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Paris, BNF, Français 2663, fol. 133 : Débarquement d'Edouard III à Saint-Vaast-la-Hougue

Paris, BNF, Français 2663, fol. 133 : Débarquement d'Edouard III à Saint-Vaast-la-Hougue

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact