Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 11:41

Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin et la ville de Sainte-Sauveur-le-Vicomte s’associent pour accueillir une nouvelle lecture inédite de l'oeuvre de Jules Barbey d’Aurevilly par le Théâtre en Partance.

 

Le roman Une Vieille maîtresse de J. Barbey d'Aurevilly met en scène Ryno de Marigny, dandy séducteur et désargenté, tiraillé entre sa jeune épouse, Hermangarde de Polastron, et son ancienne maîtresse, la Vellini avec qui il pensait avoir définitivement rompu.

 

Après un mariage parisien et mondain, Marigny se retire dans le Cotentin pour vivre sa lune de miel avec sa jeune épouse. Tous deux se promènent à cheval du côté de la Haye-d’Ectot lorsqu’ils croisent l’impétueux attelage de son infernale Malagaise, la Vieille maîtresse. Marigny ne résistera pas au désir de la revoir... Bientôt, sous une effroyable tempête de neige, Hermangarde, collée à la fente de la fenêtre d'un cabanon, assiste, totalement saccagée, aux furieux ébats de son jeune époux et de la Vellini...

 

Ce roman de la maturité aux tonalités librement romantiques n'a pas pris une ride et sonne comme une symphonie contemporaine variant et déclinant les thèmes de l'amour, de la liberté, de la morale, et de la folie du souvenir (que Proust lui empruntera plus tard), le tout avec une maestria étourdissante. C'est aussi un splendide hymne voué à la presqu’île du Cotentin, une évocation poétique et puissante des paysages des environs de Barneville-Carteret. Publié en 1851, le roman fit scandale lors de sa sortie. Mais Théophile Gautier déclara : "Depuis la mort de Balzac, nous n'avons pas encore vu un ouvrage de cette valeur et de cette force !"

(Travaux préparatoires de F. Buhot pour l'illustration du roman Une Vieille maîtresse)

 

Rdv à 19h au Musée J. Barbey d’Aurevilly, 64 rue Bottin-Desylles, Saint-Sauveur-le-Vicomte

(avec entracte ; possibilité de dégustation de crêpes sur place).

Réservation au 02.33.41.65.18

Tarif unique = 5€.

 

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances de sécurité.

 

 

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 11:31

 

Dans le cadre des visites estivales, le pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce mardi 25 août, une visite guidée consacrée « aux contes et légendes du bois des Roches de Rocheville ».

 

Vous partirez à la découverte du site emblématique des Roches, vaste chaos formé d’énormes blocs de grès qui donna son nom à la commune. Il existe en définitive peu de sites du Cotentin qui aient donné lieu à autant de légendes et d’interprétations romantiques. La nature à produit ici des formes si suggestives que l’on y voulut voir un immense temple solaire, et, tandis que fées et lutins y faisaient leur demeure, on y rencontrait aussi une « terrible truie satanique », des loups garous, des sorciers ou encore « l'Homme sans tête » rodant aux carrefours. Au sommet de la « grosse roche » se trouvait dit-on l'empreinte d'un pas, où les jeunes filles montaient et mettaient leur propre pied, pour obtenir ainsi d'être mariées dans l'année…

Suite aux destructions commises au cours du XIXe siècle, l’ensemble des monuments mégalithiques jadis répartis autour de ce lieu exceptionnel se réduit aujourd’hui aux vestiges d’une unique allée couverte. Cette longue sépulture d’époque néolithique, formée de neuf tables de pierre, fut classée parmi les Monuments historiques dès 1905. Elle a gardé dans la tradition orale l’appellation de « pierre aux druides » et avoisinait jadis un menhir nommé le "froutoux", ainsi que le dolmen dit de la "table aux fées", détruit en 1880.

 

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances de sécurité.

 

Rendez-vous à 15h à l’église de Rocheville.

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 12:29

Ce dimanche 23 août à 17h, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée intitulée « Bricquebec à la Renaissance ».

 

Surtout connu pour son château médiéval et son célèbre donjon, Bricquebec devint, à la Renaissance, la cour la plus brillante, la plus féminine et la plus aristocratique de la presqu’île du Cotentin. Entrée au XVe siècle en possession de la famille d’Estouteville, l’antique baronnie était alors le lieu de résidence privilégié de l’une des familles parmi les plus influentes du royaume de France. Le destin de Jean d’Estouteville, qui fut élevé à la cour de Moulins, participa aux guerres d’Italie et séjourna fréquemment dans les châteaux de la Loire, marque le début de cette apogée culturelle. Mais l’histoire de Bricquebec fut surtout marquée par l’activité de son épouse, Jacqueline, première dame de compagnie de Catherine de Médicis, puis par sa fille Adrienne et sa petite fille Marie de Bourbon, qui continuèrent de résider fréquemment dans leur demeure Cotentine, y menant un train de vie exceptionnel tout en administrant avec compétence les immenses possessions familiales.

 

La visite débutera à 17h00. Rendez-vous devant l’Office de tourisme cantonal (fermé), place Sainte-Anne. Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 1,50 € pour les étudiants. Gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes sans emploi (intervenant : J. Deshayes).

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque

et de respecter les distances de sécurité.

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 17:50

Le Pays d’art et d’histoire s’associe au Théâtre en Partance pour proposer, ce mercredi 19 août, une nouvelle lecture de l’oeuvre de Jules Barbey d’Aurevilly au musée de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

Un mystérieux joueur de whist (ancêtre du bridge) fait sensation dans le cercle mondain et aristocratique de la ville de Valognes. Qui est ce bel écossais répondant au prénom suggestif de Marmor, possédé par le démon du jeu, qui, impassible, gagne toutes ses parties ? Quelles relations entretient-il avec la non moins mystérieuse comtesse de Stasseville dont la froideur cache peut-être une sensualité insoupçonnable mais d’autant plus diabolique ? Le jeu devient sérieux quand des empoisonnements sont suspectés... les masques tombent et le dessous des cartes à un parfum de mort.

Cette déconcertante nouvelle qui présente des portraits de joueurs désabusés et immoraux dégage une angoisse diffuse, d’une inquiétante étrangeté. Dans cette histoire Barbey insiste plus que jamais sur ses thèmes de prédilection que sont les non-dits, les relations mère fille, le sexe, la mort... dans l’étroitesse de petites villes provinciales écrasées par le poids de l’étiquette et de la religion. Jamais à ce point il ne suggéra ce sentiment du pourrissement relationnel et de l’étiolement morbide de l’être.

Rdv 20H30 au Musée Barbey d’Aurevilly, 64 rue Bottin-Desylles, Saint-Sauveur-le-Vicomte.

Réservation au 02.33.41.65.18

Tarif unique : 5€

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque

et de respecter les distances de sécurité.

 

La prochaine (et dernière) lecture, sera consacrée au roman « Une Vieille maîtresse » et aura lieu le 19/08 à partir 19h. Pensez à réserver !!

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 17:12

Dans le cadre du cycle de visites « A l’ombre des clochers », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce mardi 18 août, une visite guidée consacrée à l’église Saint-Pierre de Biniville et au manoir de Reigneville.

 

L’église paroissiale Saint-Pierre de Biniville offre un exemple représentatif de petite église rurale du Clos du Cotentin. édifiée vers le début du XIVe siècle, elle fut fréquemment modifiée, reprise et adaptée au fil des siècles de son histoire.  Bien qu’elle fut, selon les archives de la paroisse, brutalement saccagée à la Révolution française, elle abrite encore de remarquables éléments de statuaire ancienne, dont une charmante Vierge à l’Enfant et une étonnante représentation de saint Mathurin, debout et bénissant, entre deux petites personnages. Le premier, un homme, présente un crapaud qui lui sort de la bouche, et le second, une femme, crache un gros diable noir doté d’ailes de chauve-souris. Cette dernière est censée représenter Théodora, la fille de l’empereur Maximien, que Mathurin, prêtre de Larchant en Gâtinais, aurait  miraculeusement guérie d’une profonde dépression. Très populaire au Moyen-âge, Mathurin était particulièrement invoqué pour la guérison des fous, des dépressifs et, lit-on parfois, des femmes insupportables !

 

(Toute publicité indépendante de notre volonté)

Cette visite se poursuivra par la découverte du manoir de la Cour de Reigneville-Bocage, construit à la Renaissance par Guillaume le Bas, seigneur du lieu et de Garnetot, qui avait été anobli par finances en septembre 1576. Son décor de façade, d’une exceptionnelle qualité, offre une transcription fidèle des ornements d’inspiration italianisante qui étaient alors diffusés jusque dans nos campagnes par les ouvrages illustrés de Sebastiano Serlio et de  Jacques Androuet du Cerceau  (visite extérieure uniquement).

 

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque

et de respecter les distances de sécurité.

 

RV à 15h00, à l’église de Biniville.

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit aux moins de 18 ans.

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26 (en semaine)

http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 18:04

Ce mercredi 12 août 2020 à 20h30, le musée Jules Barbey d'Aurevilly de Saint-Sauveur-le-Vicomte accueille une conférence publique consacrée aux "Adaptations cinématographiques et télévisuelles de l’œuvre de Jules Barbey d’Aurevilly ».

Cet événement sera animée par Mme Catherine JOSEPH, Présidente de la Société Jules Barbey d’Aurevilly, auteure d'une thèse universitaire consacrée à ce sujet, accompagnée du réalisateur Jean-Marc CULIERSI, investi actuellement dans un nouveau projet d'adaptation du roman L'Ensorcelée.

Accès libre et gratuit. OUPS : 5 euros adultes à acquitter à l'accueil du musée.

La manifestation se tiendra sous tente, en extérieur, dans le jardin du musée (rue Bottin Desylles).

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances réglementaires.

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 11:09

 

Ce dimanche 16 août, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose une visite guidée consacrée au village de Selsoif et son marais, sur la commune de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

 

Selon la légende, le nom de ce village isolé au cœur des marais aurait pour origine une aventure arrivée à Dame Létiticie, châtelaine de Saint-Sauveur, qui, s'étant perdue dans la forêt lors d'une partie de chasse, croyait devoir y mourir de soif. Ayant invoqué la protection de la Vierge, elle vit jaillir une source et fit alors le vœu de fonder en ce lieu un sanctuaire, puis un prieuré ou « cella », que l'on nomma dès lors la "cella suavis". Si l’étymologie ainsi proposée s’avère pour le moins douteuse, ce récit nous rappelle que Selsoif fut, avant son défrichement progressif, un territoire densément boisé. L’église conserve de beaux éléments d’époque romane ainsi qu’une riche statuaire médiévale. Qualifiée de chapelle, elle offrait cependant à la population du village toutes les fonctions d’une véritable paroisse, avec ses baptêmes, ses mariages, ses inhumations… Car la population de Selsoif constituait bien une communauté particulière, distincte de celle du bourg de Saint-Sauveur, et consciente de son identité. Elle bénéficiait de droits étendus sur plus d’une centaine d’hectares de landes et de marais, qui assuraient une part non négligeable de sa subsistance. Ces terrains, offraient de vastes zones de pâture. Ils permettaient non seulement d'y nourrir - comme encore aujourd'hui - des troupeaux de bovins et de chevaux, mais aussi des moutons (liés par paires), des cochons (au groin percé d'un anneau), ou encore des oies (porteuse d’un carcan en bois). Le guide évoquera aussi les pratiques locales de la navigation, de la chasse, de la pêche et des petites cueillettes de « rots », de tourbe ou de bouses. Il s’attachera à présenter l’architecture traditionnelle en "masse" ou terre crue, dont sont constituées les maisons traditionnelles de ce secteur.

 

Le rendez-vous est fixé à 17h, devant l'église de Selsoif

(route de Selsoif, D. 347 à Saint-Sauveur-le-Vicomte),

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2,00 € pour les étudiants et les personnes sans emploi.

Gratuit pour les moins de 18 ans.

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances réglementaires.  Inscriptions au préalable au 02.33.95.01.26 ou par mail : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin (en semaine)

Tél : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 10:55

Dans le cadre du cycle de visites « A l’ombre des clochers », le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce mardi 11 août 2020, une visite guidée consacrée à « L’église Notre-Dame et à l’ancien couvent de Ruffosses».

 

Dédiée à Notre-Dame, l’église de Ruffosses fut construite au XIXe siècle sur le domaine de Rochemont, terres concédées par Mme Féline de Montdésir, née Sivard de Beaulieu. Bâtie en remplacement d’une chapelle antérieure, elle abrite une statuaire relativement discrète. L’édifice offre en revanche une belle collection de vitraux, retraçant la vie de la Vierge, réalisés par les maîtres-verriers, Henri Mazuet et Charles Lorin. Mais son originalité provient surtout de son implantation au sein d'un enclos boisé, nichée au coeur d’un massif de rhododendrons et de bambous, héritage exotique de la famille de Montdésir.

 

A la suite de la visite de l’église, le guide vous présentera un autre bâtiment tout proche, également fondé au milieu du XIXe siècle par les châtelains de Rochemont.  Improprement nommé « le Couvent », cet édifice abritait en fait un internat pour jeunes filles. Un ouvroir et un dispensaire y avaient été annexés pour les malades et les pauvres. Ouvert en 1864, cet établissement fût fermé en 1966 et le bâtiment vendu comme maison d’habitation.

 

En raison des mesures sanitaires actuelles, il vous sera demandé de vous munir d’un masque et de respecter les distances réglementaires.  Inscriptions au préalable au 02.33.95.01.26 ou par mail : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

La visite débutera à 15h – Rendez-vous à l’église de Ruffosses.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes,

2 € pour les étudiants et les personnes sans emploi.

Gratuit aux moins de 18 ans.

 

 

Contact (en semaine) :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

Blog : http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 12:40

Ce dimanche 9 août, dans le cadre de son programme estival, le Pays d'art et d'histoire du « Clos du Cotentin » propose une visite consacrée à Valognes à la Renaissance au temps de Gilles de Gouberville.

 

Gentilhomme campagnard du Cotentin, Gilles de Gouberville a laissé dans les pages de son journal, rédigé entre 1549 et 1562, de nombreuses références à ce qu'était la vie de Valognes et de ses habitants à l'époque de la Renaissance. Vivant au pied d'un imposant château, la ville, peuplée d'artisans et de commerçants, de religieux et d'hommes de lois, connaît alors une période prospère. Elle concentre un grand nombre d'administrations et de sièges de justice, générant ainsi une bourgeoisie et une noblesse de robe aisées. Au fil des pages de son journal, Gilles de Gouberville nous fait rencontrer quelques-uns de ces notables en pleine ascension sociale, et nous conduit également dans la vie animée des auberges, où querelles et bastonnades accompagnent bien souvent les mets servis à table. Il se fait parfois le témoin des exécutions capitales ou de conflits sanglants qui, lors du déclenchement des guerres de Religion, viennent endeuiller la ville.

 

Rendez-vous sur la place du château (côté panneau lumineux) à 17h00.

 

En raison du contexte sanitaire, il est demandé aux visiteurs de se munir d’un masque et nous insisterons sur le respect des distances de sécurité. 

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, Gratuit - 18 ans.

 

Contact :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26 http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 18:25

Dans le cadre des visites estivales 2020, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce vendredi 24 juillet, une visite nocturne du château de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

 

(Toute publicité indépendante de notre volonté)

 

Siège d’une puissante seigneurie établie au temps des premiers ducs de la Normandie, le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte a joué un rôle déterminant durant la terrible période de la guerre de Cent ans. La forteresse du bouillant chevalier Geoffroy d’Harcourt s’éclairera de la lumière des torches pour une promenade à travers l’histoire. Un personnage costumé agrémentera la visite d'interventions facétieuses. Cette sortie originale et conviviale est particulièrement destinée à un public familial.

 

Le rendez-vous est fixé à 21h, dans la cour du château

 

En raison du contexte sanitaire, il est demandé aux visiteurs de se munir d’un masque et nous insisterons sur le respect des distances de sécurité. 

 

Tarif = 4€ /adulte, 2€ /étudiant, gratuit pour les moins de 18 ans.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact