Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 11:15

 

 

Le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin lance sa programmation 2020 et propose le dimanche 2 février prochain une visite guidée consacrée à

« la reconstruction de Saint-Sauveur-le-Vicomte ».

 

Après une évocation de la libération de Saint-Sauveur, dont la ville, dans le cadre de la « coupure du Cotentin », fut surtout touchée à ses deux extrémités, le guide rappellera les solutions apportées au relogement des sinistrés puis présentera le programme et les réalisations de la reconstruction.

Conçu par O. Lahalle, le plan d'urbanisme s'est surtout attaché à corriger la voirie du Bas du Bourg, autour d'îlots à créer, à redéfinir les espaces publics et à dégager les abords du château. Ses anciens fossés étaient en effet occupés avant-guerre par un front de constructions tandis que ses cours abritaient un hospice et le musée Barbey d'Aurevilly. Au-delà de la restauration des édifices réparables (dont l'église, alors dotée de vitraux dessinés par le maître verrier Paul Bony, collaborateur de Braque, Chagall ou Matisse), la reconstruction a d'abord porté sur les logements privés et les commerces.

toute publicité indépendante de notre volonté

Certains furent rétablis de façon discontinue, sous la forme parfois de maisons bourgeoises isolées, retirées de la rue. Mais les plus nombreux furent réunis en des îlots continus, linéaires ou fermés, spécialement aux abords du château où l'architecture fut la plus soignée. Mais il fallut aussi rebâtir la plupart des édifices publics : pont, mairie, hospice, gendarmerie, musée, haras, perception, etc. Leur reconstruction a vu parfois s'opposer la municipalité à l'administration centrale, celle du « MRU » (Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme) mais aussi ici celle des Monuments historiques. Les chantiers de l'hospice et du « groupe municipal » furent, par leurs enjeux et leur résultat, les plus marquantes.

Enfin, accompagnant l'élan de modernité d'alors, de nouveaux projets, dont certains n'étaient pas programmés accentuèrent le renouveau local ; d'autres furent en revanche abandonnés (abattoir) ou ajournés (groupe scolaire).

 

La visite débutera à 15h, rendez-vous à l’office de tourisme de St-Sauveur-le-Vicomte,

dans la cour du château.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2 € pour les étudiants et les personnes sans emploi.

 

Contact (en semaine) :

Pays d’art et d’histoire

pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

Tél. : 02.33.95.01.26

Blog : http://closducotentin.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 17:04
Le Pays d'art et d'histoire accueille...
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 10:44

Un reportage photographique sur les spectacle

du samedi 21 septembre dernier

"Contes et légendes du bois des Roches",

par Louis Lelubez.

 

(bande son)

 

Equinandra / une Dame Blanche : Christine Betolaud

 

 

La Varou : Claire Yvon

 

 

 

La Goubelin/ une dame Blanche : Anne-Sophie Grimard

 

 

La Dame Blanche : Clotilde Coulomb

 

 

Le Berger / le sorcier : Simon Tasset

 

 

L’Ermite/ L’homme sans tête : Julien Deshayes

 

 

Ainsi que, le sorcier bis : Rémi Pézeril

 

Marie et Louis Lelubez et la Bruyère Rochevillaise

 

Avec une bande son originale (la Chasse Hellequin) spécialement créée par Yves ROUIL.

 

La procession des Dames Blanches...

L'homme sans tête, chante "Une Charogne" de Charles Baudelaire.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 18:37
Et chez nos amis....

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 18:28
Spectacle des Journées du Patrimoine : Contes et légendes du bois des Roches

Spectacle proposé par l'équipe des guides conférenciers du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin,

en partenariat avec la Bruyère Rochevillaise et en présence de Rémi Pézeril, président de l'association "les Amis du Donjon"

 

Accueil sur site à partir de 18h30, avec stand restauration (crêpes, boissons, saucisses) et atelier maquillage pour les plus petits (nous procéderons au recrutement d'une armée de jeunes goubelins).

 

Promenade forestière d'une durée d'environ 1h, sur distance d'environ 600 mètres, à la rencontre des fées, des dames blanches, du varou... prévoir chaussures adaptées

ACCES LIBRE ET GRATUIT POUR TOUS !!

 

Spectacle des Journées du Patrimoine : Contes et légendes du bois des Roches
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2019 1 02 /09 /septembre /2019 10:07

La Société d’archéologie et d’histoire de la Manche, section de Valognes

 

vous invite le

 

mercredi 4 septembre 2019

 

Salle Paul Éluard, hôtel-Dieu, rue de l’hôtel-Dieu, Valognes

 

à 18h00 précises

 

à une conférence intitulée

 

Sélection et restauration du patrimoine de la Manche après la seconde guerre mondiale

 

par Patrice GOURBIN.

 

Sévèrement touché pendant les combats de la Libération, le patrimoine de la Manche a été reconstruit avec un triple objectif : réparer les dommages de guerre, pallier le manque d’entretien des décennies précédentes et améliorer la cohérence archéologique des édifices. Dans la reconstruction des villes, les monuments anciens étaient aménagés comme éléments structurants du projet urbain, et les dommages de guerre étaient parfois aussi l’occasion d’en repenser l’usage. Soixante ans après leur achèvement, les restaurations des monuments de la Manche doivent-elles être traitées comme un élément de patrimoine à part entière ?

La conférence portera sur l’ensemble du département, et sera l’occasion de dresser un bilan des destructions et des interventions.

 

 

Patrice Gourbin est maître de conférence à l’École nationale supérieure d'architecture de Normandie (EA 7464 Architecture Territoire Environnement). Il est également guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire à Caen. Spécialiste de l’architecture de la Reconstruction, il est l’auteur de plusieurs ouvrages : Les monuments historiques de 1940 à 1959 (2008) ; Le patrimoine de Caen à l'épreuve de la Seconde guerre mondiale et de la Reconstruction (2016) ; Une métamorphose urbaine (2017) ; il a aussi publié, en collaboration avec Didier Mouchel, le livre 1945-1962, la reconstruction de la Normandie (2014) et il a rédigé de très nombreux articles scientifiques portant sur son domaine de recherches.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 11:12
Visite guidée du dimanche 1er septembre : L'Ancienne Abbaye Bénédictine royale de Valognes

Ce dimanche 1er septembre, le Pays d'art et d'histoire du « Clos du Cotentin » propose aux visiteurs de venir découvrir - ou redécouvrir - l’ancienne Abbaye Bénédictine royale de Valognes en compagnie d'un guide conférencier.

 

La communauté des bénédictines de Valognes fut initialement fondée à Cherbourg, en 1623, avec le soutien des seigneurs de Tourlaville. En 1626, la peste oblige les sœurs, dirigées par l'abbesse Charlotte de la Vigne, à fuir la ville pour se réfugier à Tamerville, puis à Emondeville et enfin à Valognes. La congrégation trouve dans la petite capitale aristocratique du Cotentin un accueil enthousiaste et bénéficie de nombreuses donations.

Elle y obtient en 1629 un terrain important qui servira d’assise aux nouveaux bâtiments conventuels. La construction de l’église, entreprise en 1635, est achevée en 1648. La communauté qui comptait environ 80 moniales, et s’était donné pour mission de « pourvoir à la bonne éducation des demoiselles » et de donner asile aux orphelins, obtint bientôt du roi Louis XIII son érection en Abbaye Royale.

Sa façade s’agrémente d’un surprenant portail baroque, orné de deux ordres superposés à pilastres et agrémenté d’une impressionnante profusion de bossages. Le logis de l’abbesse est un bel édifice, régulièrement ordonnancé par des chaînes harpées et de longs bandeaux horizontaux. Les autres bâtiments conventuels s’organisent autour d’un cloître à galerie d’arcades. Confisquée à la Révolution, l’ancienne abbaye bénédictine abrite depuis 1810 l’hôpital de Valognes. Ce vaste ensemble, inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1937, constitue un exemple particulièrement complet et cohérent de l'architecture monastique du Grand Siècle. 

  

 

Rendez-vous sur le parking de l’hôpital à 17h00.

Les tarifs sont de 4 € pour les adultes, 2 € pour les étudiants.

Gratuit pour les moins de 18 ans et les personnes sans emploi.

 

Renseignements : Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin

tél. : 02.33.95.01.26/ Email : pah.clos.cotentin@wanadoo.fr

 

Cette visite guidée est la dernière intervention proposée par le Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin dans le cadre de son programme estival de 2019. Nous nous retrouverons le 20 septembre prochain pour l'ouverture des Journées européennes du patrimoine, avec en soirée un concert de l'Orchestre régional de Normandie, que nous accueillerons pour un "QUATUOR LITTERAIRE" au sein de l'église abbatiale de l'ancienne Abbaye bénédictine Royale de Valognes, en partenariat avec l'Association ARCA, et au profit de la restauration de l'édifice.

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 15:29
Dessin de Roger KARLE

Dessin de Roger KARLE

Mercredi 28 août prochain à 20h30, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin et le service culturel de la ville de Valognes s’associent pour accueillir une lecture de la compagnie « Le théâtre en Partance » consacrée à une nouvelle de l’écrivain Jules Barbey d’Aurevilly, intitulée « Léa ».

 

« Léa est un texte de jeunesse où Barbey met en scène déjà toutes les harmoniques qui constitueront la matrice de son œuvre romanesque à venir ; le thème de l'amour impossible, bien sûr, auquel la mort donne une résonance bien singulière...

 

Dans cette courte nouvelle, le style très recherché scelle des passions puissantes pourtant vouées à l'échec ; mais au centre de ce combat des cœurs et des âmes, il met en scène une figure de femme qui impose au monde sa singularité tragique et ainsi le créateur démiurge nous hisse et nous transporte encore une fois où il aime à vivre et donc à créer, c'est à dire ...hors du commun ».

 

Lecture prononcée par Valérie AUBERT, accompagnée de Cédric ALTADILL pour les accompagnements musicaux.

 

HÔTEL-DIEU DE VALOGNES

Tarif unique 5 euros

Sur réservation préalable auprès du Théâtre en Partance

Tel. 06 11 89 45 60/02 33 95 01 26

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 16:34
Conférence du jeudi 29 août : Le Clos du Cotentin vu par les peintres .

En clôture du programme des conférences estivales, le Pays d’art et d’histoire du Clos du Cotentin propose, ce jeudi 29 août, une conférence intitulée « Le Clos du Cotentin vu par les peintres ».

Cette conférence offrira un parcours richement illustré à la rencontre des artistes qui, depuis le XVIIe siècle, ont figuré les paysages et les monuments de la presqu’île du Cotentin. Si le littoral de la Manche, et les célèbres paysages de la Hague et du Val-de-Saire, ont toujours su attirer les artistes, c’est davantage vers l’intérieur des terres, dans le bocage, les marais, les forêts, les villes et devant les édifices emblématiques du Clos du Cotentin que nous nous attarderons. Depuis les érudits anglais (Turner, Cotman...) et les petits ou grands maîtres locaux du XIXe siècle jusqu’aux artistes contemporains, chaque peintre a contribué à construire une représentation pittoresque du territoire dont nous nous efforcerons de restituer les principales tendances.

Rdv jeudi 29 août à 18h30 Hôtel Dieu de Valognes (rue de l’Hôtel Dieu)

 

 

Tarif : 4€/ adulte

           2 €/ étudiant

Gratuit moins de 18 ans

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 16:24
Visite guidée, mardi 27 août 2019 : L’église de Taillepied et le château de Beaulieu

La vieille église de Taillepied, anciennement dénommée Saint-Jean-des-Bois, occupe le sommet d'une colline dominant l’ancienne forêt de Saint-Sauveur. Sa position dominante, sans doute héritée d’antécédents païens, lui valut de servir longtemps de repère pour les navigateurs croisant au large du Cotentin. Mystérieux et envoûtant, ce sanctuaire forestier devait inspirer l'écrivain Jules Barbey d'Aurevilly, qui situe sous l'obscurité de son porche la redoutable prophétie dictant l'intrigue de son roman "Un prêtre marié".

 

A la suite de l’église, les visiteurs seront invités à découvrir le château de Beaulieu, dont l’histoire est liée aux grandes concessions forestières effectuées au début du XIXe siècle sur l’ancien domaine royal de Saint-Sauveur-le-Vicomte. Niché à l’orée de bois, sur le flanc d’un relief dominant une riante vallée, cette vaste demeure de plaisance (jadis résidence des familles Mabon de Beaulieu et Frossard de Saugy), est bien représentative des goûts architecturaux de la bourgeoisie aisée de son temps.

 

RV 15h, église de Taillepied

Déplacement au château de Beaulieu par voie pédestre (prévoir un peu de marche à pied !)

 

Tarif : 4€/ adulte

           2 €/ étudiant

Gratuit moins de 18 ans

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact