Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:18

40-42, rue de Poterie

ap13-017.jpg

L'hôtel Le Trésor de la Roque appartenait dans le dernier tiers du XVIIIesiècle à la famille Bellot de Champeaux, dont l’un des membres est cité en 1778 au nombre des habitants de la rue de Poterie. La propriété reste dans cette famille jusqu'en mars 1827, date du décès d'Anne-Françoise Michel, veuve de Pierre Bellot de Champeaux, et entre alors en possession de Louis de Gouberville. A sa mort, en 1848, l'édifice passe à sa fille, Caroline Louise de Gouberville, épouse de François Gaspard Alfred d’Abel Aymar de Libran, sous-préfet de Valognes. Résidant à la sous-préfecture, cette dernière revend l'hôtel, le 20 juin 1857, à Delphine Florence le Trésor de la Roque, qui a laissé son nom à la propriété. Postérieurement à 1880 (date précise inconnue), l’hôtel abrite une brigade de gendarmerie, qui occupe encore aujourd’hui les anciens jardins de la propriété, avec un bâtiment des années 1960 particulièrement hideux.

 P1050204.JPG

Une inscription « Fait par moy Pierre Goupilot 1784 », figurant sur une ferme de charpente de l'hôtel, donne semble t-il une date limite pour l’achèvement de la construction (et, probablement aussi, le nom du charpentier). L’édifice en revanche ne figure pas encore dans ses volumes actuels sur le "plan Lerouge" de la rue de Poterie, dressé en 1767, ni sur les plans d’alignement postérieurs, levés entre 1768 et 1770. Il faut probablement en déduire que la construction a été menée entre ces deux dates extrêmes (c.1770 -1784). L’aile en retour qui se développe côté cour constitue une adjonction, postérieure semble t-il à 1857.

 Lerouge-1767.jpg

Détail du plan Lerouge (1767)

Sur l’arrière, la propriété primitive intégrait une cour et de vastes jardins bordés de murs, où furent implantés à la fin du XIXe siècle de nouveaux communs, à usage de remise et de garage hippomobile. Un pavillon en brique et pierre de même facture, visible sur les cartes postales anciennes, flanquait jadis l’accès à la cour. Il a disparu dans les années 1960 lors de la construction d’une nouvelle gendarmerie, de même que le portail charretier, désormais remonté place Jacques Lemarinel.

 Tresor-de-la-Roque-septembre-2009-096.jpg

La façade sur rue de l'hôtel du Trésor de la Roque est entièrement construite en moellon appareillé de pierre calcaire. Elle se compose de cinq travées organisées autour d'un faux avant-corps central, large d'une travée unique, délimité par des chaînes d'angle en bossage et surmonté par un fronton triangulaire. Ce fronton est percé en son centre d'un oculus accolé de volutes. Un large bandeau horizontal souligne le premier étage. Toutes les baies possèdent un linteau cintré avec une clef non sculptée et des appuis ondulés. Comme nombre de demeures valognaises cet édifice a été conçu pour recevoir un enduit couvrant extérieur, aujourd’hui disparu. Conforme dans sa distribution aux traditions valognaises du XVIIIe siècle, l’hôtel est constitué d’un corps double en profondeur, doté d’un mur de refend transversal, permettant de joindre à chaque pièce principale des dessertes et des dégagements secondaires (cabinets, garde-robes…), reportés vers la façade arrière. L’escalier, monumental, occupe le centre de la distribution et commande toute l’organisation de l’édifice.

 

Sources :

- ADM 5 E 15219, fol. Ø : le 4 septembre 1827, partage de la succession d’Anne Françoise Michel, veuve de Pierre Bellot de Champeaux.

- ADM 5 E 15336, fol. 2304 : le 9 mars 1857, partage de la succession de Louis Constantin de Gouberville.

- ADM 5 E 15337, fol. 2511 : le 20 juin 1857, vente par Pauline Caroline de Gouberville à Delphine Florence Le Trésor de la Roque.

 

Stéphanie Javel/ Julien Deshayes, 2006/ 2012

RETOUR

Partager cet article

Repost 0
closducotentin.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact