Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:18

Poterie (rue de)

En 1735 Jean-Jacques Le Forestier, seigneur de Clayes, constituait l'assise foncière de la propriété par l'achat de deux lots, provenant d'une vente consentie respectivement par Jeanne Gréard et Bernardin Félix Auger, seigneur de Mesmont. La part cédée par ce dernier se consistait en une portion de maison nouvellement "réédifiée par le seigneur de Mesmont". En 1749, Alexandre et François Le Forestier d'Ozeville, frères et héritiers de Jean-Jacques Le Forestier, revendent cette propriété à Charles-Louis Heurtevent, sieur de la Haulle, conseiller du roi et lieutenant criminel au baillage de Valognes, qui augmente encore la propriété d'une nouvelle portion de maison riveraine. En 1761, un édifice rassemblant les deux propriétés antérieures, est vendu dans sa totalité à Anne-Hilarion Costentin de Tourville, "comte de Tourville, seigneur et patron de Vauville, Pierreville, Bazan, Coutainville, Anneret, Crux, Semilly, le Val, Condé, la Molière, le Mesnil-Vaudon et autres lieux, ancien lieutenant de vaisseau, chevalier de l'ordre de Saint-Louis" pour un montant de 16 000 livres. L'acte de vente nous indique que le bâtiment contenait à cette date "cuisine, cellier, écuries, remises, salles, cabinet de compagnie, chambres et greniers". En 1766, une transaction passée avec le sieur Liénard, propriétaire de l'auberge voisine du Grand-Turc, permet au comte de Tourville de mieux délimiter sa cour, en supprimant une écurie qui y faisait enclave.

Copie-de-plan2-copie-8.jpg

L'hôtel de Tourville sur le plan Lerouge, 1767

Anne-Hilarion Costentin de Tourville était le petit neveu du célèbre amiral de Tourville, dont il portait également les prénoms. Il avait épousé en 1754 Elizabeth-Madeleine de Camprond, fille du seigneur de Sottevast, et décéda à Valognes le 10 mai 1773. Le Comte de Tourville étant mort sans descendance, la propriété passe alors à son neveu, Charles-César du Mesnildot, qui la rétrocède immédiatement pour le prix de 20 000 livres à Elizabeth-Madeleine de Camprond. L'hôtel est ensuite transmis en héritage à Marie-Jacqueline de Camprond, sa soeur (veuve de Jean-François d'Anneville de Chiffrevast), qui en octobre 1796 (24 messidor an V) revend la propriété à Jean-François Vauquelin. En 1833, l'édifice est vendu par la famille Vauquelin à Sophie Leperon de la Fossardière, épouse de Claude-Antoine Premont, juge au tribunal de Valognes. En 1850 il est acheté par Appoline Jobelin, veuve de Louis-Florentin Buhot, la mère du peintre et aquafortiste Felix Buhot. A sa mort, en 1854, l'hôtel est acquis par la famille Abaquesné de Parfouru, qui le conserve jusqu'en 1918, puis passe à Arthur Fauvel, greffier au tribunal, et est enfin racheté en 1939 par Charles Simpson, décédé en juin 1944 de blessures infligées par les bombardements américains.

6FI615_0057.JPG  6FI615_0053.JPG

Deux aperçus partiels de la façade sur rue, d'après des cartes postales anciennes, vers 1900

 

La façade sur rue en pierre de taille, était composée de sept travées et de trois niveau d'élévation. Une porte cochère située à l'extrémité gauche de la façade ouvrait sur le jardin. Le rez-de-chaussée comprenant les pièces de service, était surmonté de deux étages nobles. Un bandeau horizontal soulignait le deuxième étage. Les baies étaient coiffées d'un linteau cintré, orné d'une clef sculptée. L'hôtel de Tourville a été intégralement détruit lors des bombardements américains de juin 1944.

Buhot-passage-chasse-Greville.jpg

Passage couvert de la chasse Greville, accolée au mur pignon sud de l'hôtel de Tourville,

par Felix Buhot, vers 1880.

J. Deshayes 2012

(d'après les notes de Mlle Lebouteiller et compléments de recherche effectués par Stéphanie Javel)

 

RETOUR

Partager cet article

Repost 0
closducotentin.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact