Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 12:50

dessin-Barbey-a-Saint-Sauveur.jpg

Jules Barbey d’Aurevilly a reçu dans son enfance de nombreuses influences. Sa grand-mère maternelle lui a raconté de nombreuses légendes et la vieille servante de la famille, Jeanne Roussel, a complété ses récits. D’ailleurs on la retrouve dans un des épisodes plus ou moins fantastiques d’une histoire sans nom. Ajoutons que Jules Barbey d’Aurevilly doté d’une mémoire étonnante évoque aussi bien la légende du  « criard » et de « la blanche Caroline » dans Une Vieille maîtresse. Les paysages maritimes mais plus encore les landes aux contours indéfinis et les marais sont propices à créer l’inquiétude et même l’angoisse. Les sentiments s’incarnent dans des visions alarmantes, des sonneries de cloche inexplicables qui jalonnent la lecture de l’ensorcelée. La présence des bergers aux pouvoirs maléfiques ne peut qu’accentuer ce climat de peur qui court tout au long du roman. Terminons par une évocation de la Grande Malgaigne, dans Un Prêtre marié, une femme qu’on prétendait sorcière parce qu’elle avait un certain don de divination. Ainsi nous aurons balayé, dans ses grandes lignes, un aspect de l’œuvre aurevillienne.

En s‘inspirant des contes et légendes puisés dans son terroir, en les faisant vivre, en leur donnant une raison d’être, Jules Barbey d’Aurevilly enrichit sa propre narration et rappelle au lecteur cartésien que tout ne s’explique pas par la raison.

Retour

Partager cet article

Repost 0
closducotentin.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • Le blog de closducotentin.over-blog.fr
  • : Ce site présente les actualités proposées par l'équipe du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin. Il contient également des dossiers documentaires consacrés au patrimoine et à l'histoire de Valognes, Bricquebec et Saint-Sauveur-le-Vicomte.
  • Contact